• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

Coopérative jeunesse de services : les entrepreneurs solidaires de demain ?

28/07/2022

212 vues

© JD

Portés par l'association Ploucs et la coopérative Co-actions, ils sont 15 jeunes Landais à s'initier tout l'été à l'entrepreneuriat coopératif à Sabres. Pour des services de proximité.

Le nom de leur petite entreprise éphémère ? La Sabenx, pour Sabres-Morcenx. Tous ces jeunes viennent de ce coin-là des Landes, de Lesperon, Ygos Saint-Saturnin et des villages alentours. Accompagnés par Aurélie, les deux Morgane, Paco et Mélanie de la coopérative d'activités et d'emploi Co-Actions ou de l'association landaise Ploucs (Projets locaux ouverts utiles collectifs et solidaires), ils ont monté, début juillet, leur propre structure pour apprendre le monde de l'entreprise en vendant des prestations de services.

Un modèle coopératif reflétant les valeurs de l'Economie sociale et solidaire

Lundi 25 juillet comme tous les lundis matin, c'est l'heure du Conseil d'administration de la Coopérative jeunesse de services (CJS) dédiée aux 16-18 ans. Les jeunes se sont réunis autour de la table de la salle de la mairie de Sabres, à l'exception de quelques absents excusés. « On les laisse en autonomie maintenant », explique Aurélie Lagarde, l'animatrice du collectif qui, depuis début juillet avec ses collègues, les forme, les aide à organiser la structure (comités ressources humaines, finances, communication et commercial), à se faire connaître, rechercher des clients, faire des devis, assurer la comptabilité, etc. Deux mois, « c'est court pour faire fonctionner une boîte, fait-elle valoir. Alors en amont, on prépare le terrain, on mobilise des collectivités locales, des associations pour identifier des missions à leur confier. Et ensuite, à eux de jouer ! ».

 

Les jeunes décident ensemble la répartition des tâches pour la semaine © JD

Jardinage, petite rénovation et travaux manuels

Devant le tableau des tâches de la semaine et ses associés d'un été, Alexis fait le point : « pour XL Habitat, on sait déjà la mission, il faut nettoyer les grands escaliers en colimaçon d'une résidence, le devis a été accepté, c'est une tâche longue, il faut qu'on se cale bien ». Un autre jeune : « moi j'ai vu une dame sur le marché, il faut qu'on aille tondre chez elle. J'ai son numéro, il faut la rappeler », « une personne âgée veut qu'on aille rentrer du bois, il faut aussi qu'on lui fasse le jardin et les vitres ». D'autres clients ont été trouvés à la Bourse du travail à Morcenx lors du lancement de la CJS 2022 (c'est la troisième édition) : « ça nous a amené pas mal de monde. On se fait connaître aussi par les réseaux sociaux Instagram et Facebook », explique Tino, venu d'Ygos, qui se fait transporter par les animateurs sur les différents lieux de travail quand ses parents ne peuvent pas l'amener.

« Qui pour aller à la buvette de la piscine cet aprèm et faire les commandes de ce qu'il manque en glaces, boissons et bonbons ? », lance, à son tour, Emma Troitino, une jeune de Sabres devenue codirectrice de la Sabenx. La mairie a, en effet, décidé de louer à la CJS ce local fermé depuis quelques années afin de relancer ce service aux baigneurs. « On l'ouvre trois heures par jour, à nous de tout organiser, c'est vraiment hyper intéressant ! », s'enthousiasme cette lycéenne qui rentre en première à la rentrée et avait choisi, depuis deux étés, de castrer le maïs pour se faire un peu d'argent, comme d'autres ici.

 

C'est sûr qu'on va moins gagner qu'au castrage mais ça nous apprend plus de choses. C'est hyper enrichissant à notre âge de créer notre propre entreprise. On voit des choses complexes, j'ai appris ce qu'était la TVA, je n'en avais aucune idée. Et puis, j'aime le côté social et solidaire de la démarche. C'est aussi important pour le CV mais surtout pour l'expérience personnelle, ça nous servira toujours

Citation de Luc Larrazet (codirecteur de la Sabenx)

Emma Troitino et Luc Larrazet sont les codirecteurs de la Sabenx © JD

 

Côté rémunération, les jeunes ont décidé ensemble d'être payés à l'heure travaillée afin d'éviter, à la fin, de trop gros écarts de salaires entre ceux qui auront beaucoup donné et ceux qui n'auront pas pu s'investir autant qu'ils le pensaient. A chacun leur rythme, ils auront tous été, en tout cas, acteurs de leur lieu de vie, pour de belles initiatives en milieu rural. 

Pour aller plus loin

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département

  • Site du département
  • Nouvelles solidarités dans les Landes
  • Marque Landes, Terre des possibles
  • Budget Participatif Citoyen
  • Les Landes au menu
  • Village Landais Alzheimer
  • Maison Landaise des Personnes Handicapées
  • Médialandes
  • Domaine d'Ognoas
  • Festival International Arte Flamenco
  • Archives départementales
  • Abbaye d'Arthous
  • Musée de Samadet
  • Atlantisud
  • Empreintes landaises