• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

Domaine d'Ognoas : le millésime 2010, prix du président de la République

21/02/2024

392 vues

© S. Zambon | Dpt 40

Le vase de Sèvres, attaché à cette distinction prestigieuse, a été remis au président du Département le 19 février à Arthez-d'Armagnac, en plus du bouclier des Talents de l’Armagnac.

C'est à l'unanimité que le jury du grand prix, présidé par l'expert en spiritueux Cyrille Mald, a récompensé, en novembre dernier, le millésime 2010 du Domaine départemental d'Ognoas parmi 172 échantillons venus de 56 maisons sur neuf catégories, a précisé le président du Bureau national interprofessionnel de l’Armagnac (BNIA), Jérôme Delord : « tous les armagnacs rêvent d'être un jour élu, et le cumul du prix du président de la République (remis tous les deux ans depuis 1969, NDLR) et du bouclier des Talents de l'Armagnac est une première ! Félicitations aux techniciens qui ont fait ce jus d'exception, cet armagnac moderne ».

« C'est un très grand honneur » de recevoir cette distinction nationale, la plus haute récompensant un armagnac d’exception, a répondu Xavier Fortinon dont les premiers mots sont aussi allés à l'équipe sur place « qui travaille d'arrache-pied pour réellement mettre en valeur ce domaine », public depuis 1905 et la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat : « ce n'est pas commun pour un Département de produire un spiritueux, et nous y sommes particulièrement attachés ».

Ce double prix est une belle récompense pour les agents du Domaine départemental d'Ognoas et leur directeur, Germain Laborde (à droite) © S. Zambon | Dpt 40

Renforcer la communication

Le domaine d'Ognoas, connu pour son alambic de 1804 - le plus ancien de toute la Gascogne toujours en fonctionnement -, « ce n'est pas uniquement l'armagnac, mais des cultures annuelles, un domaine forestier important ainsi que du patrimoine immobilier, des métairies, que l'on souhaite restaurer pour redonner des atouts touristiques à ce territoire et répondre à la demande de ceux qui sont de plus en plus nombreux à vouloir y venir », a ajouté le président du Conseil départemental qui s'est dit « à la disposition des producteurs pour continuer à construire ensemble une route de l'Armagnac » en utilisant Ognoas « comme phare, lieu de rassemblement et de promotion ». 

Car, a-t-il dit, « nous sommes tous convaincus que ce produit est d'excellente qualité mais il faut convaincre beaucoup plus de monde, et à l'échelle de la commercialisation, nous avons besoin de nous renforcer », y compris en coopérant avec les voisins du Lot-et-Garonne et du Gers. À ses côtés, la préfète des Landes, Françoise Tahéri, a d'ailleurs appelé l'interprofession à l'audace, prenant l'exemple du cognac qui a conquis l'Amérique via les rappeurs new-yorkais.

Dégustation du millésime 2010 commentée par Véronique Loustalet du Domaine d'Ognoas © S. Zambon | Dpt 40

Pour développer les ventes, des bouteilles millésimées au Floc de Gascogne, le Domaine d'Ognoas a déjà démarré, de son côté, un travail auprès des cavistes dans les Landes et jusqu'à Pau, Bordeaux et Toulouse où un barman propose dans la ville rose étudiante, des prestations pour découvrir des cocktails à base d'eau-de-vie d'ici. « Il nous faut aussi réussir à rentrer chez plus de distributeurs et centrales d'achat », reconnaît Bastien Cazenave, technico-commercial du Domaine, histoire que les clients puissent partout commander dans les bars et restaurants landais des breuvages locaux, ce qui n'est pas encore toujours le cas.

« Douce chaleur » en bouche

Après les discours officiels, place à la dégustation du millésime 2010 doublement primé. De cet assemblage de cépages Baco (60 %) et Ugni blanc (40 %), Véronique Loustalet du Domaine d'Ognoas a dit sa perception d'un nez vanillé avec un fonds de réglisse légèrement anisé et un côté prune reine-claude, pour une « douce chaleur » en bouche, alliant à nouveau arômes vanillés, noyau de pruneaux et épices, dans une modernité peu boisée. Bref, a-t-elle dit, « l'élégance rustique d'un Landais du Bas-Armagnac ! »

 

Ognoas récompensé au Salon de l’Agriculture

Le millésime 2009 de l’Armagnac du Domaine d’Ognoas a obtenu la médaille d’or au Concours général agricole 2024. C’est la 5e fois depuis 2015 qu’une eau de vie du Domaine départemental obtient une médaille d’or au Salon de l’Agriculture de Paris.

Pour aller plus loin

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département