• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

Les JO 2024 dans les Landes? Paroles de surfeurs pros

07/10/2019

540 vues

Catégorie(s) de la page :

  • ##WESURF20-24 JO
  • #Sports
  • #Jeux Olympiques
  • #Surf
© Laurent Masurel | World Surf League

Les Landes, Biarritz, Lacanau, La Torche ou Tahiti, sont candidates. Ce qu'en pensent les « Frenchies » du Tour pro qui fait étape à Hossegor jusqu'au 13 octobre avec le Quiksilver Pro France.

Il est « à fond » derrière la candidature des Landes avec les villes de Capbreton-Hossegor-Seignosse et MACS, et ne s'en cache pas. Joan Duru, c'est l'enfant du pays, né sur les vagues d'Ondres où il a appris à surfer avec son père, avant de rejoindre à 10 ans le Hossegor Surf Club pour écumer les compétitions. Faute d'un bon classement pour sa 3e année sur le Tour pro CT, Joan Duru ne participera sans doute pas aux Jeux de Tokyo l'an prochain mais à 30 ans, il rêve déjà de 2024 « à la maison ».

« Avoir les Jeux ici, ce serait énorme, j'ai trop envie que ce soit chez nous. Hossegor, c'est le meilleur spot de France, on a les meilleures vagues de sable du monde, l'habitude de recevoir des compétitions internationales, de la place pour le public sur la plage, assez de logements pour tout le monde, c'est vraiment le top »

Citation de Joan Duru, surfeur professionnel

Joan Duru © Laurent Masurel | World Surf League

Jérémy Florès est, lui, pour l'instant virtuellement qualifié pour les JO-2020 et l'ambiance olympique lui met l'eau à la bouche : « c'est un peu comme aux Mondiaux, avec une ambiance de groupe unique puisqu'on surfe pour son équipe alors qu'on a l'habitude de surfer pour soi-même ». Mais pour 2024, le Réunionnais, amoureux des vagues de corail mais qui passe une partie de l'année sur les bancs de sable de Capbreton, préfère ne pas se positionner :« toutes les candidatures sont des spots magnifiques, ce sera sympa où que ce soit ».

Jérémy Florès © Damien Poullenot | World Surf League

Sans surprise, le Tahitien Michel Bourez, proche d'une qualification pour les Jeux 2020, milite pour son île : « si on m'avait dit "on fait les Jeux à Hossegor ici en octobre", je serais heureux comme pas possible ! Mais pour le show à cette époque de l'année (les JO-2024 sont prévus du 26 juillet au 11 août, ndlr), Tahiti c'est beaucoup mieux pour les belles vagues ».

Un avis que ne partage pas du tout Joan Duru : « cet été, on a eu des supers vagues en août, plus petites que maintenant c'est sûr, mais il y a toujours de quoi faire et souvent bien mieux que plein de compétitions dans le monde sur des spots de reef. Ici, c'est toujours marrant à surfer ».

Michel Bourez © Damien Poullenot | World Surf League

Le jeudi 3 octobre, le président du CIO, Thomas Bach, a semble-t-il douché les espoirs tahitiens, en affirmant préférer une option "proche du centre des Jeux" à Paris « afin que les athlètes et les spectateurs puissent profiter de l'atmosphère des Jeux ».

Décision courant 2020.

 

Pour aller plus loin

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département

  • Site du département
  • Budget Participatif Citoyen
  • Village Landais Alzheimer
  • Maison Landaise des Personnes Handicapées
  • Médialandes
  • Domaine d'Ognoas
  • Festival International Arte Flamenco
  • Archives départementales
  • Abbaye d'Arthous
  • Musée de Samadet
  • Atlantisud
  • Empreintes landaises