• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

« Nous assumons quasiment une mission de service public »

30/09/2019

109 vues

Catégorie(s) de la page :

  • #Sports
  • #Basketball

Basket Landes dispute ce samedi le premier match à domicile de sa douzième saison en LFB contre Bourges: l’occasion avec sa présidente, Marie-Laure Lafargue, de revenir sur l’évolution du club.

La poignée de main est franche et le regard, direct, ne fuit pas son interlocuteur. Dans son bureau absolument dépourvu d’apparat présidentiel, Marie-Laure Lafargue affiche sa détermination et ses ambitions à l’orée de ce nouvel exercice. Présidente depuis un an, elle parait tout à fait à l’aise dans le costume – qui, en l’occurrence, est plus proche du casual que du tailleur. Le débit est rapide. La boss de Basket Landes n’est pas du genre à chercher ses mots, elle sait d’où elle vient et où elle veut aller.

Rien d’étonnant à cela : ce club, elle le connaît par cœur, elle en a suivi toutes les mutations. Ailière du temps du basket de clocher à l’Union Sportive Eyroise, elle fut aux premières loges lors de la création de Basket Landes en 2003, vécut comme un « crève-cœur » l’exil obligé à Saint-Sever en 2006, savoura « la consécration de la Basket Landes Connection avec le panier victorieux de Marion Laborde pour l’accession à la Ligue Nationale Féminine » en 2008, vibra aux grandes soirées de Laloubère « cette petite salle objet de tous les fantasmes, où la peur, plus que le talent, soulevait les montagnes ».

Depuis 2011, elle a été tour à tour directrice administrative et financière, manager général et désormais présidente de Basket Landes. Elle a notamment accompagné le second déménagement en neuf ans, cette fois-ci de Saint-Sever à Mont-de-Marsan. Elle est donc la personne idoine pour mesurer le chemin parcouru.

XLandes-Info : Comment jugez-vous l’évolution de Basket Landes ?

Marie-Laure Lafargue : «  C’est une vraie fierté : le modèle landais est mature. On a su faire ces deux déménagements, résister à ces deux délocalisations. On a réussi cette mutation en changeant le profil des spectateurs. On a su s’ouvrir à des personnes qui n’ont pas nécessairement une culture basket. Ils ne vont pas au basket, ils vont à Basket Landes. Ils viennent pour l’animation, les bandas, la culture landaise, l’alliance entre une performance sportive et un esprit de solidarité, un esprit gascon. »

XLandes-Info : Quel est l’objectif suivant pour le club ?

Marie-Laure Lafargue : «  Il faut savoir d’où l’on vient, mais aussi savoir se projeter vers l’avant. L’idée aujourd’hui que l’on a lancée au début de la saison dernière, c’est Basket Landes 2022. On va s’employer à amener cette base solide vers une ambition supplémentaire. Nous sommes installés depuis 11 ans dans le Top 6. Il faut que l’on arrive à franchir un cap économique supplémentaire pour atteindre cette ambition nouvelle qui est un titre de champion de France et/ou une place en Euroligue d’ici 2022, c’est-à-dire viser le Top 3 ou le Top 4 du championnat.

Ce n’est surement pas l’économique qui dicte tout mais néanmoins l’expérience du haut niveau, c’est d’être attentif aux détails. Il nous faut un maximum de joueuses de très haut niveau, soit presque cinq Céline Dumerc. Cette année, nous avons un cinq majeur de joueuses familières du niveau international. Il nous en faudrait sept ou huit. Il nous faudrait un staff médical et un préparateur physique à plein temps. Nous avons progressé dans l’organisation d’événements, mais le pas supplémentaire pour nous consisterait à renforcer nos moyens de travail sur la partie sportive. »

« On a 400 partenaires, on ne dépend pas d’un seul, les gens se fédèrent autour de notre club. C’est quelque chose qui est prégnant dans le monde agricole, un projet autour duquel chacun se réunit, un endroit où l’on investit et travaille ensemble. »

Citation de Marie-Laure Lafargue, présidente de Basket Landes

XLandes-Info : Comment rivaliser financièrement avec les grosses cylindrées du championnat ?

Marie-Laure Lafargue : «  Au niveau budget, sur 12 clubs, nous nous situons désormais dans le Top 6. Mais nous sommes encore très loin de Lyon, Montpellier ou Bourges qui devraient cette année encore occuper les trois premières places du championnat, dans l’ordre ou le désordre. Nous figurons plutôt dans un deuxième rideau, parmi les outsiders - un mot que j’aime bien – en compagnie de Charleville-Mézières, Villeneuve d’Ascq auxquels on pourrait ajouter Landerneau dont le modèle économique s’inspire un peu du nôtre. 

Dans les Landes, ce qui a fait notre histoire, c’est de réfléchir autrement, sur un modèle quasi coopératif. On trouve 92 porteurs dans notre capital, du simple supporter au chef d’entreprise. On a 400 partenaires, on ne dépend pas d’un seul, les gens se fédèrent autour de notre club. C’est quelque chose qui est prégnant dans le monde agricole, un projet autour duquel chacun se réunit, un endroit où l’on investit et travaille ensemble. »

XLandes-Info : Cela doit vous réjouir de voir d’anciennes joueuses parmi les cadres du club ?

Marie-Laure Lafargue : «  On parle souvent de la Basket Landes Family. On sait d’où on vient, on a su se transmettre les choses, cultiver le côté un peu téméraire des Gascons. C’est dans notre histoire, Dominique Lafargue est resté là quand Eyres-Moncube a passé le flambeau à Saint-Sever. Il me plaît de savoir qu’Anaïs Le Gluher est dans les cadres administratifs du club. Je suis heureuse que Marie-Pierre Duhau, de la génération des filles d’Eyres-Moncube, fasse partie du Conseil d’administration du club. Julie Barennes, notre nouvel entraîneur, est un pur modèle ce que Basket Landes peut générer. Elle n’a pas été forcément formée ici, mais elle s’est totalement approprié l’identité de la maison. C’est une grande fierté qu’elle soit devenue coach principal. »

XLandes-Info : Basket Landes est vraiment identifié comme le club du département, avec un public très fidèle.

Marie-Laure Lafargue : «  La vraie fierté, c’est qu’on nous a donné de l’argent et qu’on peut se dire qu’on en a fait quelque chose de bien. On nous donne une justification d’intérêt général et ça, ça me plaît. Je considère qu’on assume quasiment une mission de service public, même si certains trouveront que cela manque de modestie. Ce qu’on peut dépenser landais, on le dépense landais. On est du made in Landes made to Landes, fait par les Landais pour les Landais. »

« Je bois le café tous les matins dans un bar du centre-ville et je suis heureuse que les gens me disent qu’on les a rendu heureux la veille au soir. C’est presque une mission de service public. »

Citation de Marie-Laure Lafargue, présidente de Basket Landes

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département

  • Site du département
  • Budget Participatif Citoyen
  • Village Landais Alzheimer
  • Maison Landaise des Personnes Handicapées
  • Médialandes
  • Domaine d'Ognoas
  • Festival International Arte Flamenco
  • Archives départementales
  • Abbaye d'Arthous
  • Musée de Samadet
  • Atlantisud
  • Empreintes landaises