• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

Pour une société sans violence contre les femmes : questions à... Salima Sensou

16/11/2022

434 vues

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le Département organise un temps de rencontres et d’échanges le 25 novembre à Mont-de-Marsan.

Trois questions à Salima Sensou, conseillère départementale des Landes déléguée à l’égalité femmes – hommes.

Pourquoi cette journée au Château de Nahuques ?

Salima Sensou : Il s'agit d'échanger pour mieux rendre visibles, prévenir et dénoncer les violences faites aux femmes. A la base, nous étions partis sur une matinée de sensibilisation des élus et agents du Département, comme l'année dernière. Et puis, nous avons souhaité élargir la journée au public pour qu'il y ait un vrai temps pour le débat sur cette question portée depuis des années par le Département qui soutient les partenaires mobilisés au quotidien (CIDFF, Adavem, etc.).

 

 

Quel est le programme ?

S. S. : En plus d'une table-ronde sur le thème de la reconstruction physique, psychologique et sociale, il y aura des stands d'informations avec nos partenaires. Dans ce projet en collaboration avec le caféMusic' de Mont-de-Marsan, nous avons fait en sorte que les jeunes soient présents à tous les niveaux, via des saynètes théâtrales par les élèves du lycée agricole de Mugron ou une web radio avec les collégiens de Victor-Duruy (Mont-de-Marsan), afin d'en faire des gens éveillés pour l'avenir. Nous dévoilerons également dans la journée une sculpture réalisée par les lycéens de Robert-Wlérick et des femmes des quartiers de La Moustey à Saint-Pierre-du-Mont et du Peyrouat à Mont-de-Marsan, avec l’artiste Vérône.

Consultez le programme

 

Quel est le sens de l'appel pour une société landaise sans violence contre les femmes, porté par le Département ?

S. S. : L'idée de cette motion votée le 4 novembre à l'unanimité par le Conseil départemental est d'être tous un peu des ambassadeurs de cette question. Tous les gens qui signent cet appel montrent qu'ils sont en capacité d'alerte, qu'ils peuvent conseiller ou orienter des victimes vers les organismes adéquats. Signer cette motion, c'est démontrer une participation active, histoire que les gens repartent de cette journée éducative pleins d'espoir. Nous devons tous essayer de lutter pour avoir un département sans violence, et même si une telle motion est utopique, on sait aussi qu'on ne fait rien sans utopie.

 

Pour aller plus loin

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département