• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

Soleils d’automne

05/11/2021

251 vues

Catégorie(s) de la page :

La 24e édition de Chantons sous les pins débute ce 5 novembre pour finir le 4 décembre. 11 dates dans 11 communes, et des concerts aux styles éclectiques avec une constante : la qualité des textes.

Comme en 2020, le festival de la chanson française en itinérance a été déplacé du printemps à l’automne, Covid oblige. « On espère bien que c’est la dernière année. On est déjà en train de caler la programmation de mars 2022 », assure Xavier Lespinasse, le président de Chantons sous les pins.

Qu’importe la saison, la programmation 2021 manie le mélange des genres, baguenaudant du piano de Pierre Antoine à l’ambiance festive de La Gargarousse, en passant par l’humour piquant de Marjolaine Piémont ou les sons électro d’Ottilie B. « Nous cherchons à toucher tous les publics, du rap à la musette, du reggae à la chanson classique. Le dénominateur commun, c’est une belle écriture et de la musique en live », revendique-t-on au festival qui cultive également un penchant pour les talents émergents, à l’image d’Aldebert ou de GiedRé, naguère passés par les scènes landaises.

Du direct sinon rien

Jeunes pousses prometteuses ou talents confirmés, tous doivent se confronter à la règle d’or du festival : dans les Landes, on aime la musique en direct. Xavier Lespinasse en fait une condition sine qua non : « nous avons demandé à deux artistes que nous avons appréciés au dernier festival d’Avignon de revoir leur copie en intégrant des musiciens sur scène, afin de pouvoir éventuellement les programmer pour l’édition 2022 ».

La Gargarousse sera le 12 novembre à Saint-Sever © Judicaël Mougin

Pour Stéphanie Bourguignon avec son spectacle « Stef ! En pleines formes », ce sera une première dans les Landes, le 10 novembre à Saint-Vincent-de-Paul. A mi-chemin entre théâtre et chanson dans l'esprit music-hall, l'artiste ne sait « de toute façon pas jouer autrement qu'en direct. Le pianiste est comme un partenaire de jeu. Et c'est agréable de savoir que cette démarche est primordiale dans un festival comme celui-ci », assure la Franco-Canadienne qui, après deux ans de pandémie, est convaincue que « vivre sans spectacle vivant est tout simplement impossible ». 

Comme chaque année, le festival sillonne les Landes, avec un bel équilibre entre villes moyennes et villages, de Pontonx-sur-l’Adour à Saint-Sever, en passant par Aurice ou Bélus.

A Bélus justement qui accueille le 28 novembre pour la première fois Chantons sous les pins, c'est dans la salle du Conseil municipal que se produiront les artistes, devant un maximum de 60 personnes, ambiance café-théâtre au plus près des artistes garantie. « Développer des partenariats comme ça, avec l'aide du Département pour l'itinérance du festival, ça permet d'avoir des artistes de renommée nationale comme Valentin Vander qu'on ne pourrait sinon jamais avoir ici », souligne la maire et vice-présidente du Département, Rachel Durquety qui a mis en place une petite saison culturelle dans le village en achetant un peu de matériel, fonds de scène et lumières.

Aire-sur-l’Adour pour la clôture

La dernière soirée du festival aura lieu à Aire-sur-l'Adour, sous le chapiteau de l’AFCA (Association française de cirque adapté), avec le Collectif Aturin Musique et Arts de la scène (CAMA). « On a une programmation à l'année (jazz, musique classique, hip-hop) et comme nous aimons bien la chanson française, il nous a semblé intéressant de contacter Chantons sous les pins qui n'était pas encore venu ici et qui a une expérience importante dans le domaine », relate Géraldine Coulon, présidente du CAMA.

Le 4 décembre, se produiront donc à Aire Matéo Langlois, un chanteur au grain singulier dont les textes se révèlent sur le clavier, la beat-box, le saxo et autres pédales d’effets, ainsi que David Sire et sa fantaisie poétique entre guitare, ukulélé et pompe à vélo...

Cette année, pour toute la saison, la joie et l’énergie du spectacle vivant seront toutefois teintées d’une pointe de tristesse. L’équipe de Chantons sous les pins a perdu fin septembre une de ses pierres angulaires, le trésorier Christian Sabatini. Le festival lui sera dédié.

Le programme complet ici.

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département

  • Site du département
  • Nouvelles solidarités dans les Landes
  • Marque Landes, Terre des possibles
  • Budget Participatif Citoyen
  • Les Landes au menu
  • Village Landais Alzheimer
  • Maison Landaise des Personnes Handicapées
  • Médialandes
  • Domaine d'Ognoas
  • Festival International Arte Flamenco
  • Archives départementales
  • Abbaye d'Arthous
  • Musée de Samadet
  • Atlantisud
  • Empreintes landaises