• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

Soli’bât, ou les divers chemins vers l’emploi

08/02/2022

1101 vues

© S. Zambon | Dpt 40

À la fois chantier d’insertion et solution pour améliorer l’habitat des publics en difficulté, la plateforme de récupération et de revente des matériaux de la construction ouvrira au printemps.

Porté par les Compagnons bâtisseurs Nouvelle-Aquitaine (CBNA), structure d’insertion par l’activité économique (SIAE) implantée dans les Landes depuis 2016, le projet Soli’bât, à Saint-Martin-de-Seignanx, repose sur le principe de l’économie circulaire : récupérer des matériaux et équipements de construction neufs ou de seconde main pour les proposer à bas coût à des publics défavorisés et contribuer ainsi à l’amélioration de leur habitat. Les dons proviennent de chantiers de déconstruction, de travaux d’entreprises du BTP ou de fins de stock de grandes surfaces de bricolage. 

Jacques Alvarez, président des CBNA, a convaincu les deux principales fédérations du bâtiment, la CAPEB 40 et la FFB 40, de jouer le jeu, ce qui représente un potentiel de 1 000 entreprises fournisseuses de matériaux. En visite sur le chantier de la plateforme, sur un terrain de la zone d’activités Ambroise mis à disposition par la Communauté de communes du Seignanx, Frédéric Dutin, conseiller départemental délégué à l’insertion, juge cette collaboration « conforme à ce que l’on souhaite développer à travers notre Pacte territorial d’insertion (PTI) : la recherche de coopération et d’entraide avec le tissu socio-économique ».

Le bâtiment est sorti de terre, il reste maintenant les travaux intérieurs © S. Zambon | Dpt 40

Mieux se loger, une étape vers l’emploi

Les matériaux et équipements collectés seront entreposés dans le vaste magasin du bâtiment de 600 m2 érigé par Soli’bât. Ils seront vendus, sur prescription, aux ménages modestes à des tarifs de 70 à 80 % inférieurs aux prix du neuf. Les acheteurs pourront également bénéficier de prêts d’outils et d’ateliers de bricolage afin d’aborder sereinement et à moindre coût l’amélioration de leur habitat. « L’idée est de transmettre du savoir et de redonner le pouvoir d’agir aux bénéficiaires », résume joliment Jacques Alvarez. Une philosophie que partage pleinement Frédéric Dutin.

La levée des freins est un axe fort de nos politiques départementales d’insertion. Si on est focalisé sur les difficultés quotidiennes, telles que le logement, il devient difficile de se consacrer à la recherche d’un emploi.

Citation de Frédéric Dutin, Conseiller départemental délégué à l’insertion

Le magasin aura une capacité de stockage de 114 palettes sur racks, sans compter la surface au sol © S. Zambon | Dpt 40

 

Toucher les publics visés est le défi majeur du projet, selon Jacques Alvarez : « sur la récupération des matériaux, on n’a aucune inquiétude. L’enjeu pour la plateforme, c’est de créer le réflexe d’acheter ici ». Pour ce faire, le président de CBNA compte s’appuyer sur le réseau d’institutions, organismes et associations signataires : les Communautés de communes regroupées dans Pays Adour Landes Océanes (PALO), Pôle Emploi, Cap Emploi, le PLIE, la CAF, la Mission Locale, structures de l’IAE, etc. Marion Fauchon, coordinatrice de Soli’bât, envisage de « travailler sur l’aménagement paysager afin de donner aux gens l’envie de venir » et de mettre en place une « stratégie digitale pour donner en temps réel l’état des stocks ».

Un atelier chantier d’insertion

Avant l’ouverture de la plateforme, vers la fin du 1er semestre 2022, il reste environ 3 mois de travaux intérieurs : magasin, accueil, boutique, atelier bricolage et bureaux. La collecte des matériaux devrait démarrer en avril. Ces tâches feront l’objet d’un atelier chantier d’insertion (ACI), avec le recrutement en cours de 8 personnes éloignées de l’emploi, engagées pour 24 mois maximum.

Dans le futur atelier de bricolage, de gauche à droite : Frédéric Dutin, conseiller départemental en charge de l'insertion, Marion Fauchon, coordinatrice du projet Soli'bât et Jacques Alvarez, président des Compagnons Bâtisseurs Nouvelle-Aquitaine © S. Zambon | Dpt 40

 

Lorsque Soli’bât sera sur les rails, elles auront des missions variées : travaux de second œuvre, logistique, entreposage, prestations de déconstruction, autant de compétences recherchées par les entreprises du bâtiment. Surtout, « elles retrouveront les notions de travail en équipe et de respect des horaires », souligne Marion Fauchon. Une étape clé sur le chemin de l’insertion d’autant que « parallèlement à leur travail, les salariés reçoivent un accompagnement vers l’emploi, obligatoire dans le cadre d’un ACI », explique Béatrice Darget, chargée de mission IAE au Département des Landes. 

Les Compagnons bâtisseurs Nouvelle-Aquitaine n’en sont pas à leur coup d’essai dans les Landes. Ils sont déjà intervenus sur de l’auto-réhabilitation accompagnée dans le quartier de la Moustey à Saint-Pierre-du-Mont et gèrent un autre atelier chantier d’insertion de rénovation de bâtiments pour le compte du bailleur social XL Habitat. Ils font partie des quelque 75 structures soutenues par le Département dans le cadre de son Pacte territorial d’insertion. Frédéric Dutin insiste sur l’utilité de ces partenariats : « ces associations nous permettent de mailler le territoire et de nous appuyer sur leurs compétences et leur savoir-faire, afin que personne ne soit laissé au bord du chemin ».
 

Pour aller plus loin

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département