• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

Sur le vif : la martre des pins

04/12/2023

783 vues

Images volées de la martre grâce à l’installation de pièges photographiques sur des sites Nature 40 par les techniciens naturalistes du Département des Landes.

Nommée Martes Martes en latin, Martre des pins, Martre commune, Martre d’Europe, Martre ordinaire ou encore Marte en Français, la martre est commune en France et dans les Landes. Au niveau mondial, l’espèce est essentiellement européenne, s’étalant un peu vers l’Asie de l’Est.

Espèce règlementée au niveau international et européen, la martre a longtemps été chassée pour sa fourrure et ses poils (utilisés pour fabriquer les pinceaux d’artistes). En France, elle figure encore aujourd’hui sur la liste des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts et reste donc chassable à proximité des zones d’élevages et d’habitations.

COMMENT RECONNAITRE LA MARTRE ?

 

La martre est un mammifère carnivore de la famille des mustélidés, tout comme le blaireau, la fouine, la belette, le putois, le vison, … Elle se distingue avec son pelage marron, une bavette jaune au niveau du cou et sa truffe foncée. Elle est souvent confondue avec la fouine qui a une bavette blanche descendant sur les pattes et une truffe rosée. Mais grâce à l’installation de piège à trace (radeau flottant) couplé à un piège photographique, l’identification est simplifiée.

La martre est difficile à observer, seules ses empreintes et ses crottes trahissent son passage. Les informations sur la présence de l’espèce proviennent pour beaucoup de campagne de piégeage, de pièges photographiques ou encore de collisions routières. La martre est très impactée par le trafic routier en Aquitaine, plus de 400 cadavres ont été comptabilisés entre 2005 et 2014.

UN ANIMAL TRÈS AGILE

 

C’est une espèce forestière qui est très agile. Son allure élancée et ses pattes relativement longues lui permettent de sauter de branches en branches, grimper ou descendre des arbres facilement. Elle gîte principalement dans les arbres, dans des nids d’oiseaux ou loges de pics, mais elle peut aussi se trouver au sol utilisant de vielles souches, des terriers de renard ou de blaireau.

 

La martre est un animal dont l’activité est plutôt crépusculaire à nocturne. Mais les vidéos nous montrent bien que la martre peut aussi être active en journée dans un environnement calme et isolé.

UN RÉGIME ALIMENTAIRE VARIÉ

 

Prédateur opportuniste, la martre a un régime alimentaire assez large en fonction des saisons et du milieu occupé : mulots, campagnols, oiseaux, insectes, écureuils, fruits, œufs, carcasses ou même lapins font partie de son menu.

MARQUER SON TERRITOIRE

 

Solitaire, son domaine vital est assez grand, de quelques dizaines à quelques centaines d’hectares. Chaque individu va marquer son territoire avec des crottes, de l’urine ou des sécrétions glandulaires odorantes. Ce marquage indique aux autres que le terrain est déjà occupé.

DES NAISSANCES AUX BEAUX JOURS

 

Après la saison des amours en été, les femelles vont mettre bas en avril, après un phénomène dit « d’implantation différée », c’est-à-dire que l’ovule fécondé s’implante 8 mois après l’accouplement. Ainsi la naissance coïncide avec l’arrivée des beaux jours.

 

Pour aller plus loin

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département