• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

TRÉSORS DES MUSÉES LANDAIS #5 : Le Beatus de Saint-Sever

24/05/2020

Contribution externe

Evelyne ZACHARIE

72 vues

Catégorie(s) de la page :

  • #Culture
  • #Musées
© BNF

Un chef-d’œuvre du Moyen Âge présenté par Alizée Le Pannérer, responsable du musée d'art et d'histoire du Cap de Gascogne de Saint-Sever.

Le Beatus de Saint-Sever est un précieux manuscrit conservé aujourd’hui à la Bibliothèque Nationale de France. Écrit et enluminé vers 1060 dans l’abbaye gasconne de Saint-Sever, il tire son nom du Commentaire de l’Apocalypse rédigé par le moine Beatus de Liébana, qui en constitue la plus grande partie.

L’Apocalypse est le dernier livre de la Bible. Écrit par saint Jean au Ier siècle, ce texte raconte un ensemble de visions annonçant la fin des temps. Au VIIIe siècle, un moine espagnol nommé Beatus de Liébana décide de percer l’obscurité de cette étrange prophétie à travers son Commentaire de l’Apocalypse. Son traité rencontre un immense succès dans les royaumes chrétiens du nord de l’Espagne et les copies se multiplient pendant plusieurs siècles. 32 de ces manuscrits nous sont parvenus, dont 24 décorés de riches enluminures.

Une véritable identité visuelle se dégage des Beatus : des couleurs violentes aux tons opposés, une peinture en aplats cernés par le dessin, une absence de perspective réaliste et des figures déformées entièrement soumises au cadre. Proches de l’esthétique des arts de l’Islam, ces ouvrages sont qualifiés de « mozarabes ».

Dans ce paysage, le Beatus de Saint-Sever fait figure d’exception. Seul manuscrit réalisé au nord des Pyrénées, il modifie profondément l’héritage ibérique en adoptant un style nouveau. Les 105 enluminures présentent des compositions très diverses, réalisées d’après des nuances de couleur d’une extrême délicatesse.

L’originalité du dessin s’exprime à travers un abandon de la géométrisation au profit d’un modelé des figures, des visages finement détaillés et des vêtements fluides, des positions et gestes variés. Certains procédés révèlent même une recherche de perspective.

L’ornement y tient également une place très importante : bandeaux, rosaces, frises, rinceaux, palmettes enrichissent minutieusement les illustrations.

Le haut degré de perfection esthétique atteint par ces enluminures révèle la virtuosité du scriptorium de l’abbaye de Saint-Sever au XIe siècle. Ancré dans la modernité de l’art roman méridional, ce Beatus témoigne de la profondeur intellectuelle et spirituelle du foyer saint-séverin, au cœur d’une Gascogne considérée comme une terre reculée.

On ignore les conditions dans lesquelles le manuscrit a quitté l’abbaye, mais il est probable qu’il ait été vendu par la communauté à la fin du Moyen Âge. Il réapparaît dans une famille de la noblesse vendéenne au XVIIe siècle, pour rejoindre les collections royales en 1790.

Frappés par la beauté et l’efficacité visuelle du Beatus de Saint-Sever, certains artistes du XXe siècle vont être influencés par les images du manuscrit. Parmi eux, Pablo Picasso… qui aurait utilisé certains éléments de la scène du Déluge pour réaliser sa célèbre peinture Guernica.

Découvrez le Beatus :

🎥👧👨‍🦱« Le Voyage de Guilhem » - Le Beatus de Saint-Sever expliqué aux enfants
> https://youtu.be/a75cawoKEQs

En anglais : https://youtu.be/G7cWC4FJZCo

📖 Consulter l’intégralité du manuscrit ou le télécharger au format PDF
> https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b52505441p

🧐 Accéder à la notice de la BNF :
> https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc62407d

📺 Découvrir les nouvelles salles dédiées au Beatus de Saint-Sever (mai 2018)
> https://youtu.be/Ww1jK13U-AA

📓Ouvrages pour approfondir :
- El Beato de Saint-Sever, Collectif, aux éditions Edilan, 1984 (essais traduits en français).
-El Beato de Saint-Sever y su influencia en el Guernica de Picasso, Peter K. Klein et Otto K. Werckmeister, aux éditions Patrimonio, 2012 (en espagnol).
-Le "Beatus de Saint-Sever", Manuscrit latin 8878 de la Bibliothèque Nationale de France, Jean Cabanot et Georges Pon, CEHAG, 2013.
-Le livre de feu, l'Apocalypse et l'art mozarabe, Henri Stierlin, Bibliothèque des Arts, Paris, 1978.

 

Infos pratiques

Localisation

Musée d'art et d'histoire du Cap de Gascogne

Couvent des Jacobins
Rue du général Lamarque
40500 SAINT-SEVER

+33 5 58 76 34 64

Contacter par email Musée d'art et d'histoire du Cap de Gascogne

Visiter le site internet de Musée d'art et d'histoire du Cap de Gascogne

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département

  • Site du département
  • Budget Participatif Citoyen
  • Village Landais Alzheimer
  • Maison Landaise des Personnes Handicapées
  • Médialandes
  • Domaine d'Ognoas
  • Festival International Arte Flamenco
  • Archives départementales
  • Abbaye d'Arthous
  • Musée de Samadet
  • Atlantisud
  • Empreintes landaises