• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

Un travail d’équipe au service de la justice sociale

20/10/2020

516 vues

Catégorie(s) de la page :

  • #Les actions du Département
  • #Territoires
  • #Démocraties
  • #Solidarités
© S. Zambon | Dpt 40

Vendredi 16 octobre, le Comité « Nouvelles Solidarités » a remis au Conseil départemental son rapport de préconisations concernant les politiques de solidarité.

À l’échelon départemental, la démarche est novatrice, surtout dans un domaine aussi central que les solidarités (64 % du budget de fonctionnement en 2020). Le 3 juillet, le Conseil départemental rassemblait au sein du Comité « Nouvelles solidarités » une quarantaine d’associations, institutions, syndicats et acteurs socio-économiques. Leur feuille de route : tirer les enseignements du confinement et émettre des propositions d’actions afin d’ajuster les politiques départementales.

Fervent partisan de la démocratie participative, Xavier Fortinon, président du Département, réfute le coup de communication : « associer les acteurs de terrain à la refondation des politiques publiques, ce n’est pas une posture. Je ne prends pas de posture, je prends des positions, que j’essaie de défendre ».  Paul Carrère, vice-président en charge des Affaires sociales et du logement, d’ajouter : « avec la crise de la Covid, c’était le moment opportun de faire appel aux citoyens, afin de faire évoluer nos pratiques ».

Les membres du Comité se sont investis dans la mission confiée par le Département « avec beaucoup d’humilité », selon les mots de Marie-Laure Lafargue. La présidente de Basket Landes résume joliment l’état d’esprit ayant accompagné les travaux : « tout seul, on va plus vite ; ensemble, on va plus loin ». Michel Schwob, président de la Banque alimentaire, a trouvé « intéressant de confronter mes idées à celles de partenaires que je ne connaissais pas. Tout cela a permis de dégager des solutions neuves, ou du moins pertinentes ». Une atmosphère d’écoute et de dialogue, saluée par Xavier Fortinon : « je retiens votre capacité à travailler en décloisonnant vos champs d’action ».

La moitié des 8 séances de travail du Comité se sont tenues en présentiel © S. Zambon | Dpt 40

Un fil conducteur : réduire les inégalités

Le timing des débats a joué également pour que le ciment prenne rapidement, selon Zohra Zaoui, responsable de l’association Unis-Cité dans les Landes : « La particularité du Comité, c’est qu’il est né à la fin du confinement. On avait tous à l’esprit la mise en exergue d’isolements sociaux et économiques ». Ces acteurs de terrain ont assisté en première ligne au creusement des inégalités, à l’accentuation de difficultés déjà anciennes. Pour étayer ce ressenti, ils avaient à leur disposition le diagnostic social commandé par le Département au bureau d’études Compas ainsi que les 237 réponses au questionnaire de la plateforme participative Jenparle (5 700 visites au total). 

Un objectif commun, rappelé par Zohra Zaoui lors de sa présentation du rapport, a donc guidé la réflexion du Comité : « agir ensemble pour la qualité de vie de toutes les Landaises et de tous les Landais ». La responsable associative insiste sur le fil conducteur des travaux : « équilibrer les chances, réduire les inégalités et recréer du lien social pour parvenir à une plus grande justice sociale à dimension humaine et citoyenne ». Ce leitmotiv, partagé par tous, a naturellement permis d’aplanir les éventuelles différences de points de vue, selon Gérald Albano, secrétaire adjoint de Force Ouvrière dans les Landes : « il y a eu une bonne osmose de travail. On n’était pas tous d’accord sur les propositions d’actions, mais on a trouvé un consensus à chaque fois autour de la notion de solidarité. À la fin, tout le monde avait envie de suivre ».
 

Zohra Zaoui a présenté les 8 objectifs structurants du rapport © S. Zambon | Dpt 40

Le rapport du Comité « Nouvelles Solidarités » définit donc 8 objectifs structurants et 10 actions concrètes (voir encadré). Xavier Fortinon, « attaché à donner des réponses à ceux qui souffrent le plus », se réjouit que les préoccupations du Comité rejoignent celles du Département, citant en exemple la fracture numérique : « Sur les 8 objectifs que vous présentez, beaucoup tournent autour de cette question et font écho à notre politique d’inclusion numérique ». Paul Carrère confirme : « Vous nous avez ouvert des pistes, mais il y en a où on avait envie d’aller ».

Les engagements de Xavier Fortinon

Les attentes des membres du Comité sont à la mesure de leur investissement. Irene Rossetti, du cabinet Res Publica, qui a animé les débats, témoigne de « l’attachement très fort des membres du Comité à ce rapport et à ce qui été réalisé ». « Il ne faut pas que le contexte politique vienne bafouer ce rapport », prévient Gérald Albano. « Il ne doit pas rester un livre de chevet », renchérit Nathalie Fritz de l’association Lisa, « les premières pierres sont là, il n’y a plus qu’à les mettre ». 

« Les réponses que vous avez apportées s’inscrivent dans un temps long et cela me convient tout à fait. Toutes ces solutions seront étudiées », rassure Xavier Fortinon. Mieux que des mots, le président du Département dessine un calendrier en trois temps. 

Dès le 2 novembre, l’Assemblée départementale se prononcera sur les 8 objectifs structurants. Ensuite, les propositions opérationnelles seront étudiées dans le cadre d’un Groupement d’intérêt public (GIP) réunissant des partenaires institutionnels du Département, mais aussi des représentants du monde associatif et des usagers des services publics. Enfin, le Comité « Nouvelles Solidarités » perdurera avec une mission d’évaluation et de suivi des actions qui seront mises en œuvre. Xavier Fortinon y tient : « il n’est pas question que d’acteurs, vous deveniez spectateurs ».

Nathalie Fritz, de l'association Lisa © S. Zambon | Dpt 40

8 objectifs structurants, 10 actions concrètes

1. Venir en aide aux personnes isolées
- Recenser les personnes isolées et/ou en danger
- Permettre à des jeunes d’être hébergés chez des personnes isolées

2. Favoriser l’insertion professionnelle
- Développer les ateliers et chantiers d’insertion

3. Assurer la continuité éducative en cas de crise
- Maintien de la continuité éducative en cas de crise

4. Garantir une offre de soins accessible partout sur le territoire
- Créer une bourse d’aide aux études de santé avec engagement
- Encourager la création de maisons et centres de santé

5. Assurer la maîtrise des outils numériques au contact des personnes
- Mettre en place des formations au numérique à domicile

6. Assurer l’accès aux droits et aux services pour tous
- Mettre en place un réseau de « Maisons qui connectent » labellisées France Services

7. Favoriser la compréhension de tous les supports d’information
- Généraliser les démarches « Faciles à Lire et à Comprendre » (FALC) dans les Landes

8. Améliorer et développer les solutions de mobilités solidaires
- Mettre en place une plateforme numérique et téléphonique sur les mobilités solidaires

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département

  • Site du département
  • Nouvelles solidarités dans les Landes
  • Marque Landes, Terre des possibles
  • Budget Participatif Citoyen
  • Village Landais Alzheimer
  • Maison Landaise des Personnes Handicapées
  • Médialandes
  • Domaine d'Ognoas
  • Festival International Arte Flamenco
  • Archives départementales
  • Abbaye d'Arthous
  • Musée de Samadet
  • Atlantisud
  • Empreintes landaises