• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

Une rentrée en mode allegro pour le collège Jules-Ferry

06/09/2021

528 vues

Catégorie(s) de la page :

© Laura Moulié

Face à une baisse de ses effectifs, le collège de Gabarret a su inverser la tendance grâce à son équipe éducative et à des dynamiques portées par le Département, en lien avec l’Éducation nationale.

Vendredi 3 septembre, la traditionnelle visite de rentrée du Conseil départemental a mis un coup  de projecteur mérité sur le plus petit collège public des Landes en termes d’effectifs. Le président Xavier Fortinon était accompagné de nombreux conseillers départementaux, de la préfète, Cécile Bigot-Dekeyzer, et de Bruno Brevet, directeur académique de l’Éducation nationale. L’aréopage a pu visiter les installations, rencontrer des professeurs et constater le nouvel élan animant l’établissement.

À son arrivée en 2019, après 14 années dans le Val-d’Oise, le Principal Maâmar Eddouh découvre un collège isolé géographiquement, couvrant un territoire conséquent – 17 communes rurales – et proche d’un établissement privé. 99 élèves sont alors inscrits à Jules-Ferry. Deux rentrées plus tard, ils sont 146, dont 30 internes. Une augmentation de près de 50 %, due à un inlassable travail de terrain pour recréer du lien avec les écoles du secteur. Chaque mois de décembre, le Principal prend son bâton de pèlerin, accompagné de professeurs et d’anciens élèves : « nous allons à la rencontre des élèves du primaire, nous leur présentons l’atmosphère du collège, la vie de l’établissement, les programmes… Nos anciens collégiens apportent leur témoignage de manière tout à fait libre. Et le soir, nous rencontrons les parents ».
 

Le collège Jules-Ferry a été créé en 1955 © Laura Moulié

Une ambiance familiale

Maâmar Eddouh ne compte pas s’arrêter là. Cette année, des professeurs d’anglais et d’espagnol  iront enseigner ces langues vivantes dans les écoles de Gabarret et de Créon-d’Armagnac. Jules-Ferry rayonne dans son territoire et cela se ressent dans l’ambiance de travail. « Une dynamique s’est installée. Les élèves sont très attachés à leur collège  », se réjouit Agnès Péronne. La professeure documentaliste ne nie pas les problématiques de transport liées à la position excentrée de l’établissement. Le Principal Eddouh envisage d’ailleurs l’acquisition d’un véhicule 9 places afin d’organiser des visites de lycées.

Les effectifs modestes – pas plus de 22 enfants par classe – font dire à Xavier Martin, professeur de technologie depuis 20 ans à Gabarret, qu’on peut « vraiment bien travailler sur les projets, avec un matériel de qualité ». Et de citer l’imprimante 3D, récemment fournie par le Conseil départemental.

Nous sommes un établissement familial, avec une équipe pédagogique très investie pour un suivi particulier des élèves. Les parents nous confient ce qu’ils ont de plus cher, c’est à nous d’en prendre soin.

Citation de Maâmar Eddouh, Principal du collège public Jules-Ferry de Gabarret

Xavier Martin (à droite) converse avec Cécile Bigot-Dekeyzer, Bruno Brevet, Maâmar Eddouh et Xavier Fortinon © Laura Moulié

Le dispositif « Orchestre au collège »

Les spectacles donnés par la classe orchestre de Jules-Ferry depuis sa création en 2018-2019 contribuent à l’image positive de l’établissement. Cette initiative unique dans les Landes est la première concrétisation d’un contrat tripartite, conclu en 2018 à l’instigation du Département et associant la collectivité, le collège et l’Éducation nationale. Les élèves s’initient aux cuivres et percussions. Les instruments sont mis gratuitement à leur disposition et les cours sont assurés par leur professeur de musique et par des enseignants du Conservatoire des Landes.

Un coût de 50 000 € par an pour le Département mais « une expérience qui porte réellement ses fruits » pour le président Fortinon : « nous avons mis des éléments d’attractivité supplémentaire parce qu’on se préoccupe de tous les élèves, quelle que soit leur situation géographique, en zone rurale, urbaine ou semi-urbaine ». Le Principal Eddouh abonde : « Les élèves s’épanouissent avec la musique, c’est une ouverture culturelle et artistique. Alors que les cours sont obligatoires pour les 6e et 5e et facultatifs pour les autres niveaux, on dénombre une vingtaine de volontaires parmi les 4e et 3e ». 

La classe orchestre a proposé un conte musical aux visiteurs © Laura Moulié

Internat d'excellence

Le contrat tripartite entre le Département, le collège et l’Éducation nationale a également débouché en mars 2021 sur la labellisation de Jules-Ferry comme « Internat d’excellence ». Seuls 2 collèges et 2 lycées ont reçu ce label dans l’académie de Bordeaux. D’importants travaux de rafraîchissement de l’internat, intégrant rénovation thermique et transition énergétique, débuteront en 2022 et devraient s’achever en 2023. Le Département y investira 3 M€ et l’État apportera 726 000 €. 

Par ailleurs, l’Éducation nationale s’engage à renforcer les moyens humains. « Le label garantit un accompagnement spécifique tout au long de l’année avec des devoirs le soir encadrés par des professeurs et un assistant pédagogique qui aide à la compréhension des leçons », explique Maâmar Eddouh. Le Principal ne manque pas d’idées pour les activités extra-scolaires : sorties VTT grâce à l’achat de 15 vélos, clubs de jeux ou de lectures, liens accrus avec les associations sportives du secteur, etc.
 

Dans le restaurant scolaire © Laura Moulié

Autre nouveauté de la rentrée 2021 dans le collège public du Gabardan : une ULIS (Unité locale pour l’inclusion scolaire), qui couplera les niveaux primaire et secondaire. Une bonne chose pour monsieur Eddouh : « l’enseignant vient du primaire, il connait les enfants et peut assurer une continuité. Tous les profils d‘élèves ont leur place dans notre établissement ».

Le Principal de Jules-Ferry, ancien lutteur de haut niveau, ne craint pas les challenges et fourmille de projets : speed-dating des métiers, échanges avec des collèges étrangers, voyages à Paris et dans les grands lieux nationaux…  Tout cela pour servir ce qu’il considère comme une mission de service public : « apporter le meilleur à nos élèves et aider les plus talentueux d’entre eux à aller vers les grandes écoles, à faire preuve d’ambition ».
 

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département

  • Site du département
  • Nouvelles solidarités dans les Landes
  • Marque Landes, Terre des possibles
  • Budget Participatif Citoyen
  • Les Landes au menu
  • Village Landais Alzheimer
  • Maison Landaise des Personnes Handicapées
  • Médialandes
  • Domaine d'Ognoas
  • Festival International Arte Flamenco
  • Archives départementales
  • Abbaye d'Arthous
  • Musée de Samadet
  • Atlantisud
  • Empreintes landaises