• Imprimer

De la farine au Moulin de Bénesse-les-Dax : histoire d'une renaissance

360 vues

Le vieux moulin est à nouveau dans le vent et la meule moud ses grains de maïs bios. Retour sur une restauration collégiale et une belle aventure humaine qui ne fait que débuter.

23/09/2019

© S. Zambon | Dpt 40
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Mes thématiques

C'est l'histoire d'une mobilisation citoyenne destinée à réhabiliter un trésor local en péril, l'histoire d'un village qui poursuit son rêve de valoriser un lieu de vie patrimonial en un site économique et touristique. Aujourd'hui les photos en noir et blanc du moulin, sans ailes dès avant les années 1930, au toit abîmé durant la Deuxième Guerre mondiale, sont datées. Le quidam venant arpenter la colline aura du mal à imaginer qu'il y a encore quatre ans, il ne restait là qu'une ruine du XVIIIe siècle, à la vue époustouflante sur les Pyrénées par temps clair.

« Depuis plus de 50 ans, les Bénessois en rêvaient. Quand en 2015, les 11 membres des Ailes bénessoises ont dit vouloir refaire le moulin dans les règles de l'art, ça avait beaucoup fait rire mais à Bénesse, on ne brasse pas que du vent ! », se remémore Sébastien Bacheré, le président charpentier de l'association aux 330 adhérents.

Alors, en cette fin juillet 2018 lors d'une belle journée festive aux mille convives, le levage du toit et la pose des ailes gigantesques a rendu des yeux brillants et provoqué des larmes de joie chez les anciens et les plus jeunes. « Je pensais ne jamais les voir, ces ailes... », avouait Pierrot Secat, bientôt 90 ans sous le béret, qui venait, ici, jadis, tirer parfois des grives sur ce qui était aussi « un lieu de rencontres pour les amoureux »...

 

Un moulin qui produit aussi de l'électricité

 

Emotion palpable également, mais en petit comité cette fois, quand, dans la nuit froide d'une fin d'après-midi de décembre, la farine est sortie du seul moulin à vent des Landes, pour la première fois depuis peut-être 100 ans. Dans le vacarme du plancher vibrant sur mécanisme tout en bois, les meules se sont enclenchées à l'étage tandis que les voiles prenaient dehors leur vitesse de croisière à 12 tours par minute. Grâce aux experts en électrification d'Allytech, venus du Rhône, le moulin devenait ce jour-là aérogénérateur, une prouesse technique permettant de le faire fonctionner sans vent tout en étant capable de renvoyer l'électricité produite dans le réseau quand ça souffle.

Pour en arriver là, c'est un « partenariat exemplaire à l'échelle rurale » qui a été mis en place : « je me souviendrai toujours de ce samedi matin quand Sébastien (Bacheré) a franchi la porte de la mairie en homme de passion à l'énergie communicatrice et sans faille » pour démarrer ce projet fou, confie le maire, Jean-Marie Abadie. Une année pour monter les dossiers avec accompagnement technique du Département, une autre à lever les fonds... la commune, le Grand Dax, le Département, la Région, l'Europe, la Fondation du patrimoine et des mécènes (Total, Crédit Agricole) suivent pour réunir les 552.000€TTC nécessaires à la restauration du site.

 

© S. Zambon | Dpt 40

« C'est un partenariat exemplaire à l'échelle rurale, une restauration collégiale, l'investissement d'un village et même plus. Maintenant, une autre page se tourne : faire vivre ce patrimoine vivant »

Citation de Jean-Marie Abadie (maire de Bénesse-lès-Dax)

Enduits extérieurs, escaliers et planchers de bois intérieurs, débroussaillage de la forêt en contre-bas et création d'un chemin d'accès en cailloux, des villageois, des enfants aux papis mamies, se mettent au travail, en plus du gros œuvre effectué par l'entreprise Croix, un orfèvre de la restauration des moulins basé près d'Angers. Douze stagiaires ont aussi été formés ici au titre de « maçon ancien » sur ce chantier d'insertion du Conseil Régional, cofinancé par le Département.

En parallèle, des volontaires ont construit un four à bois pour cuire le pain.

 

Le four à pain

Farine bio sans gluten à base de sarrasin et maïs locaux

Mais le millier de miches et fougasses aux rillettes qui en sont sortis pour la fête annuelle du moulin chaque juin grâce à Jean-Claude, Guy et Bernard, ne sont pas encore issues de farines bénessoises. Car tout est encore en rodage. « Au départ on avait l'impression de manger le silex de la meule, confie le vice-président Arnaud Larbère, mais d'ici l'hiver, on devrait produire de la farine propre à la consommation », et toujours bio sans gluten à base de sarrasin et maïs locaux. Finalement, « l'aventure ne fait que commencer », résume Sébastien Bacheré, avançant le projet d’atelier de stockage et de transformation de la farine tout près de là, en lien avec L'ALPAD (Association Landaise pour la Promotion de l'Agriculture Durable) et la fédération des CUMA. Des recettes ont d'ailleurs déjà été testées avec le lycée hôtelier de Biarritz au printemps dernier. Et des chefs comme Michel Guérard et Julien Duboué s'intéressent de près à l'aventure.

 

Sébastien Bacheré

Valorisation touristique et économique

Loin du secret de Maître Cornille dans les Lettres de mon moulin d'Alphonse Daudet, les bénévoles qui font tourner la bête tous les dimanches matins, ont donc bien l'intention de poursuivre la valorisation de ce site pour en faire un lieu touristique et économique, comme l'ont salué Elisabeth Bonjean, présidente du Grand Dax, et Xavier Fortinon, président du Conseil départemental, lors de l'inauguration officielle le 19 septembre, à la veille des Journées du Patrimoine.

Dans cet objectif, l'association a également déposé des idées dans le cadre du Budget participatif citoyen, avec l'espoir de financer l'installation de deux tables d'orientation côté océan et côté Pyrénées, et d'implanter une forge et un atelier de poterie sur site en réutilisant la façade d'une vieille ferme qui serait reconstruite et modernisée. Bon vent !

Le moulin en chiffres

A 97m d'altitude, vue à 320° sur la Chalosse et les Pyrénées, du Pic du Midi à la Rhune, permettant de distinguer 13 châteaux d’eau des communes voisines .

14m de haut dont 7,25m de tour

4 ailes de 8,70m- soit une envergure totale de 17,40m, avec vergue en barreaux de chêne. Les voiles, en tissus polyester blanc, présentent, déployées, une surface au vent de 64m².

Chaque paire de meules pourrait produire jusqu'à 800 à 1.000 kg de farine /jour. L’objectif annuel du moulin de Bénesse est de 15 à 30 tonnes de farine/an.

 

Coût total: 552.000€TTC. Financement par :

- Subventions publiques. Etat (DETR): 138.030€. Département des Landes: Fonds de dévelopement et d'aménagement local 78.565€ + Fonds d'équipement des communes 15.000€ + Chantier formation Nouvelle chance 10.000€. Europe-FEADER-LEADER : 100.000€. Nouvelle Aquitaine/Chantier formation : 16.534€. Fonds de réserve parlementaire : 10.000€.

- Fonds propres, dons et mécénat : commune de Bénesse 92.040€, Grand Dax, Fondation du patrimoine, Fondation Total, Fondation Crédit Agricole, les Ailes bénessoises, Béness'Anim'.

 

Plus d'infos sur le site des Ailes Bénessoises et Facebook

Inauguration

Infos pratiques

Localisation

Moulin "les Ailes Bénessoises"

46, Chemin de Labadiotte
40180 Bénesse-Lès-Dax

Organisateur

Association « Les Ailes Bénessoises »

46, Chemin de Labadiotte
40180 Bénesse-lès-Dax

Contacter par email Association « Les Ailes Bénessoises »

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département

  • Site du département
  • Budget Participatif Citoyen
  • Village Landais Alzheimer
  • Maison Landaise des Personnes Handicapées
  • Médialandes
  • Domaine d'Ognoas
  • Festival International Arte Flamenco
  • Archives départementales
  • Abbaye d'Arthous
  • Musée de Samadet
  • Atlantisud
  • Empreintes landaises