• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

Arte Flamenco s'engage pour le développement durable

31/05/2022

204 vues

Catégorie(s) de la page :

© A. Cailleretz | Dpt 40

Le festival (27 juin - 2 juillet) prône une nouvelle démarche écoresponsable. Mobilités, circuits courts, déchets, économies d'énergie, actions sociales et solidaires... tout est décortiqué.

À l'image de tous les grands et petits événements landais, les festivaliers d'Arte Flamenco se sont habitués depuis des années, aux verres réutilisables Ecocup pour réduire les déchets plastiques. 2022 marque une nouvelle ambition et le plus grand festival flamenco hors d'Espagne s'inscrit désormais dans une démarche concrète écoresponsable sur le long terme, en partenariat avec la Maison écocitoyenne des Landes.

« Nous avons conscience qu'une partie importante de l'attractivité du Département repose sur son cadre de vie, à nous tous d'en prendre soin. Quand on organise un festival qui concentre du public, qui est consommateur de ressources, d'énergie, il y a un impact sur l'environnement et la planète et on ne peut pas être sourd à ce que nous disent les experts du Giec sur le réchauffement climatique. C'est d'autant plus important pour Arte Flamenco, un festival ouvert sur le monde, ayant forcément une empreinte carbone », a affirmé son directeur général, Lionel Niedzwiecki. 

De gauche à droite : Ludivine Tachon, Emmanuelle Pédezert, Lionel Niedzwiecki et Claire Lacomme © A. Cailleretz | Dpt 40

Table ronde Culture et urgence écologique

Avec un financement public à 50 % du budget global (1,6 M€), la structure événementielle a d'ailleurs vocation à être en résonnance avec les politiques portées par le Département, fortement engagé dans la transition énergétique, ou par la Région Nouvelle Aquitaine, qui œuvre notamment sur la problématique des transports. Le surcoût engendré par cette nouvelle approche devrait, lui, être financé par des économies faites sur d'autres postes.

Ce mouvement « va rejaillir sur toutes les parties prenantes économiquement liées au festival pour un effet boule de neige », s'est réjouie Emmanuelle Pédezert, cofondatrice de la Maison écocitoyenne des Landes dont le but est de sensibiliser le grand public aux enjeux du développement durable et d'accompagner en ce sens les collectivités locales et les citoyens de tous âges. 

Six grands objectifs ont été définis afin de travailler dans la durée : les mobilités, l'ancrage local de l'alimentation, la valorisation des déchets, la réduction de consommation d'énergie, l'écocitoyenneté et l'inclusion sociale, ainsi que l'éducation à l'environnement (podcast de collégiens de Villeneuve et ateliers pour enfants pendant le festival).

Emmanuelle Pédezert, cofondatrice de la Maison écocitoyenne des Landes © J. Ducourau

 

Le public sera bien évidemment associé à la démarche avec notamment un questionnaire en ligne via QR Code pour des idées et propositions sur la question. Le 1er juillet à 15 h au Village, une table ronde intitulée La culture face à l'urgence écologique, agir ensemble, permettra également d'entamer une réflexion entre organisateurs culturels landais (Musicalarue, 40 en Paires) pour « impulser une démarche collective vers des pratiques communes », a fait valoir Ludivine Tachon qui animera ce temps fort où est invité David Irle, co-auteur du livre Décarboner la culture (Coédition PUG / UGA).

Toilettes sèches et lumières LED

Parmi les premières actions concrètes de cette 33e édition, a détaillé Claire Lacomme, référente éco-festival : des toilettes sèches et non plus chimiques pour économiser l'eau, des boissons et des producteurs locaux au nouveau bar du Café Cantante et pour les repas de l'organisation (Toqués du bocal, vins du Tursan, brasseries de Seignosse et de Lit-et-Mixe, etc.), cinq fontaines reliées au réseau d'eau de ville avec des gourdes estampillées Arte Flamenco recyclables et fabriquées en France, de nouveaux équipements lumières LED basse consommation... Côté mobilités, pour réduire l'empreinte carbone avec les artistes venus d'Andalousie, l'aéroport privilégié est désormais celui de Bilbao, plutôt que Bordeaux ou Toulouse avec une mutualisation du transport collectif.

Le Café Cantante, durant le Festival 2018 © Laura Moulié

On travaille très en amont pour proposer des feuilles de route plus rationnelles et ne pas multiplier les voyages ; c'est un discours que les artistes entendent aussi.

Citation de Lionel Niedzwiecki, directeur général d'Arte Flamenco

 

Une démarche durable qui s'anticipe tout au long de l'année donc, pour un événement départemental qui s'étend toujours plus au-delà des frontières du Moun. Du 27 au 29 janvier 2023, Soustons accueillera ainsi son premier festival flamenco pour un week-end assurément enflammé au cœur de l'hiver.

Plus d’infos sur le 33e Festival Arte Flamenco : https://festivalarteflamenco.fr/.

 

Pour aller plus loin

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département

  • Site du département
  • Nouvelles solidarités dans les Landes
  • Marque Landes, Terre des possibles
  • Budget Participatif Citoyen
  • Les Landes au menu
  • Village Landais Alzheimer
  • Maison Landaise des Personnes Handicapées
  • Médialandes
  • Domaine d'Ognoas
  • Festival International Arte Flamenco
  • Archives départementales
  • Abbaye d'Arthous
  • Musée de Samadet
  • Atlantisud
  • Empreintes landaises