• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

Fibre optique : Parentis, un maillon de plus

05/02/2021

964 vues

Catégorie(s) de la page :

  • #Territoires
  • #Equipements
  • #Société
  • #Numérique
  • #Economie
© S. Zambon | Dpt 40

L’inauguration du nœud de raccordement optique (NRO) de Parentis-en-Born le 3 février est une étape supplémentaire vers l’objectif de 100 % du territoire landais couvert par la fibre d’ici 2022.

La pluie s’est invitée, le local de télécommunication, objet de l’inauguration, s’est fait un peu attendre, mais il en faut plus pour faire disparaître les sourires des visages des élus présents. Marie-France Nadau, maire de Parentis-en-Born, avoue sa « grande satisfaction » et celle des 6 000 habitants de sa commune : « la fibre est un moteur d’égalité, un moyen  de réduire les fractures numériques, éducatives, sociales et économiques ». 

Renaud Lagrave, vice-président de la Région Nouvelle-Aquitaine, renchérit : « Je considère que la fibre est un service universel qui permettra de nouveaux usages du numérique ». Et de citer la santé, en favorisant le maintien à domicile via la téléconsultation, la formation à distance, y compris pour les études universitaires, et la culture : « on pourra visiter la Tate Gallery de Londres ou les musées de Madrid sans se déplacer, le numérique est une possibilité d’ouverture au monde ». Last but not least, « avoir des réseaux structurants permettra d’attirer des entreprises sur notre territoire ».
 

La machine est en route

Une conviction partagée à tous les niveaux. Françoise Douste, présidente de la Communauté des communes des Grands Lacs, rappelle que son territoire va investir au total 2,8 M€ dans l’installation du Très Haut Débit. La maire de Gastes cite en exemple Ychoux, première commune landaise équipée d’un NRO en mars 2018. La commercialisation y a débuté en 2019 et 37 % des Ychoussois ont opté pour la fibre, « un succès qui a dépassé nos estimations ».

Le NRO de Parentis-en-Born desservira également la commune voisine de Gastes © S. Zambon | Dpt 40

 

« Le développement de la fibre est une réalité », confirme Jean-Louis Pédeuboy, président du Sydec, maître d’ouvrage dans le secteur de Parentis et Gastes (5 600 prises à poser). Si le premier confinement a pu freiner l’élan, « la machine s’est remise en route et le retard sera atténué au maximum ». De fait, les inaugurations de NRO s’enchaînent : Cauneille, Capbreton, Saint-Sever, Grenade-sur-l'Adour en décembre, Linxe en janvier et donc Parentis en février.

Impulsion, coopération, adaptation

Le défi est de taille : plus de 200 000 prises optiques à installer dans l’ensemble du département (hors agglomérations de Dax et de Mont-de-Marsan qui ont confié le déploiement à des opérateurs privés). Cela représente un budget d’environ 280 M€. Xavier Fortinon, président du Conseil départemental des Landes, insiste sur ce point : c’est l’initiative publique qui donne l’impulsion pour de telles infrastructures car « les opérateurs privés s’intéressent seulement aux zones denses et agglomérées et délaissent les départements ruraux. Le Schéma départemental d’aménagement numérique répond à la défaillance de l’initiative privée ». 

Pour le chef de l’exécutif landais, le pari de la fibre ne peut être gagné que par la coopération entre les collectivités publiques : « c’est un effort collectif, tout le monde – Communautés des communes, Département, Région, État - a contribué de manière quasi équivalente ». 
 

Xavier Fortinon, président du Conseil départemental des Landes, durant son discours © S. Zambon | Dpt 40

 

Dernière qualité pour mener à bien un tel chantier structurant : l’adaptation. Le Département des Landes a été un des premiers de France à se saisir d’un nouvel outil créé par l’État, l’AMEL (Appel à manifestation d’engagements locaux). En septembre 2019, il a signé une convention avec l’opérateur privé Altitude Infra, tout en débloquant 10 M€ supplémentaires pour le réseau public géré par le Sydec. Ce montage a permis d’amplifier et d’accélérer les objectifs initiaux, en passant de 80 % des foyers couverts en 2025 à 100 % fin 2022.

Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, les principaux fournisseurs d’accès se positionnent sur les réseaux que le Département et ses partenaires sont en train de bâtir. « Tous les opérateurs importants apporteront une offre, ce qui n’était pas gagné d’avance », se félicite Xavier Fortinon, « ils viennent parce qu’ils voient qu’il y a un marché, grâce à l’initiative publique. Si personne ne prend de risque, il n’y a pas de service ».
 

En chiffres

Plus de 200 000 prises optiques posées d’ici fin 2022 :
-    96 600 via le réseau d’initiative publique porté par le Sydec
-    105 000 via le réseau privé porté par Altitude Infra, à travers sa filiale PIXL

Un budget d’environ 280 M€ :
-    127,5 M€ de fonds public (dont 31,6 M€ du Département des Landes)
-    153 M€ par Altitude Infra sur ses fonds propres
 

Pour aller plus loin

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département

  • Site du département
  • Nouvelles solidarités dans les Landes
  • Marque Landes, Terre des possibles
  • Budget Participatif Citoyen
  • Village Landais Alzheimer
  • Maison Landaise des Personnes Handicapées
  • Médialandes
  • Domaine d'Ognoas
  • Festival International Arte Flamenco
  • Archives départementales
  • Abbaye d'Arthous
  • Musée de Samadet
  • Atlantisud
  • Empreintes landaises