• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

Handilandes : plaisir, respect et sport

23/05/2022

785 vues

© S. Zambon | Dpt 40

Une foule enthousiaste, du sport à foison, de la bienveillance : les journées Handilandes sont une belle vitrine de l’action au quotidien du service Sports intégration et développement du Département.

Face à l’océan, à Soustons-Plage, Stefanie Zeisel arbore un large sourire. Cette éducatrice au centre Lebenshilfe, qui accueille des handicapés mentaux à Dinslaken (Allemagne), surveille sa petite troupe s’ébattre joyeusement dans les vagues avec des bodyboards : « les sensations  que nos pensionnaires éprouvent en surfant sont indescriptibles. C’est vraiment une super manifestation, l’organisation est parfaite ». Son collègue Hanni Himmelberg est tout aussi élogieux : « Notre programme d’activités sportives est très riche,  nous allons aussi faire du canoë, de la randonnée, du VTT, du beach soccer… À ma connaissance, il n’y a pas d’événement de cette ampleur en Allemagne ». 

Les Allemands de Dinslaken s'initient aux joies du surf © S. Zambon | Dpt 40

Une affluence en hausse de 77 %

La première délégation étrangère à participer à Handilandes en 30 ans d’existence est visiblement impressionnée. Il faut dire que, pour la 15e édition, le Service Sports Intégration et Développement du Département des Landes a encore monté le curseur. Alors que les précédents rendez-vous rassemblaient en moyenne 2 000 personnes, 3 700 athlètes en situation de handicap, accompagnants et bénévoles ont goûté aux animations sportives et culturelles proposées durant 6 jours à Soustons, Morcenx et Mont-de-Marsan.

« C’est un sommet de participation », se réjouit Jean-Claude Ribert, coordinateur du SSID, qui n’a pas manqué un Handilandes depuis 1992 : « on a passé 4 ans de disette. Le fait qu’il y ait eu 2 saisons blanches à cause de la Covid nous a permis de préparer au mieux l’édition 2022. On a fait de la surcommunication. Et il y avait une attente, une envie ».
 

Pour tous les goûts

À l'occasion du « Mercredi pleine nature », sur les rives ensoleillées du Lac marin de Port d’Albret, 2 000 participants, venus essentiellement des 4 coins des Landes, ont pu s’essayer à 29 disciplines différentes. Caroline Leclerc, aide-soignante à l’AEHM (Association européenne des handicapés moteurs) de Soustons, observe « plein de sourires » chez ses protégés qui « découvrent des sensations nouvelles grâce à des sports peu habituels : la manutention et la préhension avec la pelote basque, la glisse avec le surf… ».

Découverte du laser run © S. Zambon | Dpt 40

 

Sur son atelier laser run, Pauline Avignon, professeur de sport à Biscarrosse, se réjouit de « faire découvrir à tout le monde une activité qui m’est chère. Même si c’est dur, même s’il faut de la concentration, les gens se sont pris au jeu. On a eu un accueil vraiment chaleureux ». Le large éventail de sports proposés durant Handilandes - 58 sur les 6 jours de la manifestation -  ne surprend pas Daniel, et ses amis Isabelle, Ludovic et Valéry du foyer L’Airial de Cauneille. Avec Frédéric, leur éducateur, ils quittent la plage où ils ont fait du bodyboard : « on en avait déjà fait avec le SSID à Capbreton. On a essayé plein de sports avec eux, du golf, du volley, de l’escalade.... ». Ces disciplines, et bien d’autres, sont dispensées tout au long de l’année auprès des institutions landaises du médico-social.

Les journées Handilandes sont le surligneur de ce qu’on fait au quotidien. Et, cette année, il serait orange vif !

Citation de Jean-Claude Ribert, coordinateur du SSID et président du Comité départemental du Sport adapté

Des partenariats féconds

Créé en 1997, le SSID a patiemment tissé sa toile pour permettre aux personnes en situation de handicap de s’épanouir et de s’intégrer par le sport. Des outils ont été mis en place pour faciliter l’inclusion, détaille Jean-Claude Ribert : « nous sommes le seul Département de France  à avoir signé une convention au niveau du sport solaire avec l’Inspection académique, l’USEP, l’UNSS et les Comités départementaux Handisport et Sport adapté. Des rencontres sportives inclusives sont organisées, à raison de 2 par mois. En dehors du cadre scolaire, 80 clubs landais ont obtenu le label ‘’ Valides-Handicapés, pour une pratique du sport partagé ’’. Et ce nombre ne fait que croître grâce au travail du SSID ».

Lucas (à gauche) et Sorian (à droite) avec leur accompagnateur durant le raid par équipes © S. Zambon | Dpt 40

Cultiver l'esprit d'équipe

À Soustons, en ce chaud mercredi de printemps, l’inclusion est une jolie réalité. Ce sont, par exemple, les jeunes de l’US Dax Rugby qui portent les joëlettes permettant aux handicapés les plus lourds de s’adonner à une rafraichissante randonnée sous les pins. Ou encore le raid par équipes de 4 (2 licenciés en Sport adapté et 2 licenciés UNSS encadrés par un accompagnateur) conjuguant canoë, VTT orientation, biathlon course à pied – sarbacane, course d’orientation et relais en paddle. Footballeur à Saint-Pierre-du-Mont, Sorian, 14 ans, a apprécié l’expérience : « je suis content d’être là, on fait beaucoup de sport, on s’amuse. J’ai appris plein de choses avec Thomas et Lucas, ils s’y connaissent énormément en football ! ». Même son de cloche chez Thomas, de l’Institut médico-éducatif (IME)  du Centre départemental de l’enfance à Mont-de-Marsan : « ça m’a plu d’être en équipe avec Sorian et Nathan. Le sport me fait du bien, ça défoule et on peut parler avec des gens qu’on ne connaissait pas ». 

 

Pour aller plus loin

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département