• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

La musique landaise à l’honneur au World Music Contest

12/07/2022

783 vues

Catégorie(s) de la page :

© C. Chambres | Dpt 40

L’Orchestre des jeunes musiciens landais, mis sur pied par l’Union musicale des Landes, participe au plus grand festival international de musique pour les ensembles à vent.

Osons la comparaison : le World Music Contest (WMC) représente pour les musiciens d’harmonie l’équivalent des Jeux olympiques pour les sportifs. Depuis 1951, tous les 4 ans, Kerkrade, au sud-est des Pays-Bas, accueille au mois de juillet un concours international réservé aux orchestres à vent, aux ensembles de percussions, aux brass bands, aux marching bands et aux chefs d’orchestre.  Parallèlement à la compétition, cuivres, bois et percussions envahissent durant 4 semaines les salles de spectacles, les stades, les parcs et les rues de la ville au gré des concerts, des défilés, des ateliers et des masterclass.

Seul orchestre français invité

La fine fleur mondiale de la musique d’harmonie accourt à ce festival réunissant 20 000 artistes et attirant plus de 300 000 visiteurs. Un joyeux rendez-vous auquel est conviée une seule formation française : l’Orchestre des jeunes musiciens landais (OMJL). Cette belle reconnaissance de la qualité de l’enseignement musical landais est due à Bart Picqueur, chef d’orchestre belge ayant dirigé à 5 reprises le stage annuel organisé par l’Union musicale des Landes (UML). 

Sollicité par le World Music Contest suite au désistement d’un ensemble alsacien, le directeur musical de l’harmonie de Zele a pensé à ses amis landais. Une marque de confiance, saluée par Guillaume Nail, directeur de l’harmonie La Mayoral de Villeneuve-de-Marsan : « Bart est un grand chef. S’il s’est adressé à nous, c’est qu’il nous sait capables de relever le défi, même si l’UML n’est pas un orchestre permanent ».

Bart Picqueur lors du concert de fin du stage de l'Union musicale des Landes en 2021 © François Darrigan

Course contre la montre pour former l’orchestre

Nous sommes en avril 2022, à trois mois du festival. S’engage alors une course contre la montre. En premier lieu, il a fallu trouver des jeunes landais âgés entre 16 et 25 ans pour monter un orchestre avec tous ses pupitres : hautbois, flutes, clarinettes, saxophones, trompettes, cors, trombones, euphoniums, tubas, percussions et une contrebasse. Un inventaire à la Prévert qui dit la difficulté de la tâche, d’autant que le standing de l’événement exige une certaine maîtrise technique. 

« Notre point de départ était que les musiciens aient effectué au moins une fois notre stage annuel », indique Sylvie Labèque, coprésidente de l’UML, qui a immédiatement senti « un enthousiasme, un élan » chez les jeunes contactés. C’est le cas de Quentin, trompettiste à l’harmonie des Petites Landes de Roquefort : « j’ai fait 3 stages de l’UML à Saint-Vincent-de-Paul, dont 2 avec Bart Picqueur. J’en ai gardé d’excellents souvenirs. Quand j’ai appris que nous partions à Kerkrade, j’étais super content ». Margaux, Léna et Noémie insistent sur l’aspect collectif de l’aventure : « nous nous sommes rencontrées au stage d’octobre dernier et c’est une chance de pouvoir aller ensemble à ce festival. C’est la première fois que la musique nous permet de voyager à l’étranger ».

Sylvie Labèque, coprésidente (avec Fabien Fosses) de l'Union musicale des Landes © C. Chambres| Dpt 40

 

Au total, 56 musiciens, représentant 15 harmonies du département, ont été sélectionnés. Ils se sont d’abord entrainés par pupitres avant de se retrouver pour 2 répétitions en orchestre (quasi) complet, à Castets puis à Roquefort. « On défriche, afin que les morceaux arrivent à peu près en place aux Pays-Bas, avant que Bart ne prenne le relais là-bas », explique Guillaume Nail. Une préparation nécessaire, de l’aveu de Quentin : « par rapport à ce qu’on joue habituellement avec l’UML, le niveau est plus élevé ».

Mobilisation générale pour boucler le budget

Le financement de l’expédition hollandaise (14 250 €) a également été bouclé en un temps record grâce à la mobilisation de tous. Le Département a débloqué une subvention de 4 250 €. Les jeunes ont lancé une cagnotte en ligne et présenté leur projet auprès du dispositif Landes Imaginactions qui leur a alloué 2 000 €. Des donateurs publics (Direction Départementale de l’Emploi, du Travail, des Solidarités et de la Protection des Populations des Landes, DDETSPP) et privés (Crédit Agricole, Aqualande, particuliers) ont apporté leur écot. Au final, cette expérience musicale hors norme coûtera seulement 80 € à chaque jeune. 

Répétition à Roquefort le 6 juillet 2022 © C. Chambres | Dpt 40

2 concerts avec une harmonie espagnole

L’Orchestre des Jeunes Musiciens Landais (OJML) participe du 11 au 15 juillet au « Young generation project », instauré par le festival en 2013. Le principe : 2 orchestres, issus de 2 pays différents, répètent sous la conduite de chefs renommés avant de donner 2 concerts publics en fin de semaine. Les Landais sont associés à la Banda Sinfónica Galega, venue d’Espagne. Dans le premier concert, chaque ensemble joue son répertoire. Bart Picqueur dirige les Landais, sur 6 pièces de sa composition, dont un arrangement de L’Encantada

Dans le second concert, une troisième partie réunit artistes landais et galiciens sous la conduite de Johan de Meij, un des plus grands compositeurs et directeurs actuels de musique d’harmonie. « Les jeunes vont travailler avec lui 2 œuvres inédites qu’il a écrites pendant le confinement », précisait avant le départ Sylvie Labèque pour souligner l’opportunité artistique exceptionnelle qui s’offre aux jeunes landais. Quentin, le trompettiste de Roquefort, mesure sa chance : « comme Johan de Meij fait beaucoup d’arrangements, il est très joué dans les harmonies landaises. Être dirigé par quelqu’un d’aussi réputé est une motivation supplémentaire ». 

À leur arrivée à Kerkrade, les musiciens landais ont retrouvé leur chef d'orchestre, Bart Picqueur © Union musicale des Landes

L'Union musicale des Landes (UML)

Créée en 1966, elle fédère 78 associations musicales landaises (harmonies, écoles de musique, bandas...). L’Union musicale des Landes organise chaque année un grand stage d’harmonie qui réunit une centaine de musiciens landais âgés de 13 à 18 ans, placés sous la direction artistique d’un ou plusieurs musiciens professionnels renommés.

En 2022, la subvention du Conseil départemental à l’UML s’élève à 43 000 €.

Pour aller plus loin

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département

  • Site du département
  • Nouvelles solidarités dans les Landes
  • Marque Landes, Terre des possibles
  • Budget Participatif Citoyen
  • Les Landes au menu
  • Village Landais Alzheimer
  • Maison Landaise des Personnes Handicapées
  • Médialandes
  • Domaine d'Ognoas
  • Festival International Arte Flamenco
  • Archives départementales
  • Abbaye d'Arthous
  • Musée de Samadet
  • Atlantisud
  • Empreintes landaises