• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

Mont-de-Marsan : la halle hyperconnectée de l'IUT inaugurée

05/05/2022

220 vues

Catégorie(s) de la page :

© J. Ducourau

Ce projet dédié au département Réseaux et télécommunications (RT) a été cofinancé par l'État, la Région, le Département, Mont-de-Marsan Agglo et l'Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA).

Ouverte il y a plus de deux ans mais officiellement inaugurée ce mardi 3 mai en raison du contexte Covid, la halle très haut débit (THD) est dotée de tout ce qu'il faut pour accompagner la recherche (15 enseignants-chercheurs) ainsi que les travaux pratiques des quelque 150 étudiants du département RT (78 en alternance) qui étaient jusqu'alors « un peu à l'étroit », selon les mots de Bertrand Charrier, directeur de l'IUT des Pays de l'Adour qui accueille au total 400 étudiants à Mont-de-Marsan toutes matières confondues. 

Enjeux sur la cybercriminalité

Sur près de 700 m² : quatre nouvelles salles dont une dédiée à la fibre optique, un espace projet, un espace recherche, des locaux techniques, des soudeuses optiques, des robots de téléprésence, un data center, une terrasse avec pylône pour positionner des antennes en vue de transmissions sans fil, etc. Ce bel écrin sur deux niveaux, habillé de pin des Landes, est désormais le support pour les licences professionnelles et diplômes universitaires technologiques (bientôt bachelor universitaire de technologie) dédiés aux réseaux mobiles et THD, à l'internet des objets, au cloud, à l'enseignement à distance ou à la cybersécurité. D'ailleurs, ils sont quelques-uns à participer au défi Mars@Hack sur la sécurité informatique au Pôle Culturel du Marsan ce vendredi 6 mai, en lien avec le centre d'expertise de la base aérienne 118. 

© S. Zambon | Dpt 40

La halle va permettre de poursuivre le développement de projets concrets, autour de la gestion de la dépendance à domicile, de robots générateurs d'alerte en cas de chute, d'enceintes connectées, d'outils de communication radio en cas de catastrophes naturelles, de gestion intelligente de l'eau dans une habitation, et plein d'autres projets.

Citation de Shidoush Siami, responsable du département RT à l'IUT

 

Pour le laboratoire d'informatique de l'UPPA, Laurent Gallon a aussi détaillé les travaux autour de l'université du futur 4.0 avec « des processus pédagogiques automatisés avec l'intelligence artificielle ». 

Les robots de téléprésence au national

Autre projet majeur développé ici en précurseur, les robots de téléprésence en soutien aux élèves empêchés. Un développement local qui a essaimé dans toute la France avec le ministère de l'Education nationale : « il y a aujourd'hui un projet de déploiement national de 4 000 robots dans des établissements français. On nous a demandé de faire le suivi et l'évaluation par la recherche pour voir l'impact de ces outils », a expliqué M. Gallon.

Globalement, le président de l'UPPA, Laurent Bordes, a souligné le fait que « tout cela a été rendu possible grâce au financement État, Région, Département et Agglomération », remerciant le Conseil départemental des Landes qui a assuré la maîtrise d'ouvrage des travaux de cette nouvelle halle qui vient compléter le site. L'IUT fêtera d'ailleurs le 25 juin, les 30 ans du premier bâtiment, dédié au département Génie biologique, ainsi que les 20 ans de celui du pôle Science et Génie des matériaux.
 

© S. Zambon | Dpt 40

Au travail avec les entreprises du territoire

« C'est une question de volonté politique », a insisté le président Xavier Fortinon, saluant ces halles technologiques « qui travaillent en osmose avec ce territoire et ses besoins économiques, de l'agroalimentaire à la cybersécurité  ». À ses côtés, le maire Charles Dayot a « souhaité que les entreprises locales puissent s'emparer encore plus de cet outil de recherche et de développement financé par les collectivités locales ». 

Rappelant l'attaque de hackers à l'hôpital de Dax l'an dernier, Renaud Lagrave, vice-président de Nouvelle-Aquitaine, a rappelé que la protection numérique de tous, jusqu'aux PME-TPE, « commence par la recherche et par les investissements qu'on fait ici ».

« Ici vous construisez la France de demain », a conclu la préfète, Françoise Tahéri : « toutes ces compétences sont déterminantes pour l'avenir de nos entreprises » et « avec vos étudiants et vos chercheurs, je suis prête à développer des actions vers les entreprises et les collectivités locales qui en ont grandement besoin » face à des hackers toujours plus nombreux et intrusifs.
 

Le plan de financement

La nouvelle halle très haut débit de l'IUT a coûté 1,76 M€ :

- État : 400 000 €, soit 22,69 %
- Région : 400 000 €, soit 22,69 %
- Département – maître d’ouvrage : 300 299,32 €, soit 17,07 %
- Fonds de compensation pour la TVA : 239 851,16 €, soit 13,61 %
- Mont de Marsan Agglomération : 122 000 €, soit 6,92 %
- UPPA : 300 000 € (équipements), soit 17,02 %

Pour aller plus loin

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département

  • Site du département
  • Nouvelles solidarités dans les Landes
  • Marque Landes, Terre des possibles
  • Budget Participatif Citoyen
  • Les Landes au menu
  • Village Landais Alzheimer
  • Maison Landaise des Personnes Handicapées
  • Médialandes
  • Domaine d'Ognoas
  • Festival International Arte Flamenco
  • Archives départementales
  • Abbaye d'Arthous
  • Musée de Samadet
  • Atlantisud
  • Empreintes landaises