• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

Une génération à soutenir

19/07/2021

191 vues

Catégorie(s) de la page :

© S. Zambon | Dpt 40

Reportage à l’épicerie sociale Sans Façon de Morcenx, un des points de distribution de l’aide alimentaire aux jeunes de 15 à 30 ans en situation de précarité.

Au bout de deux mois, le bouche-à-oreille fait peu à peu son œuvre. Chaque vendredi matin, des jeunes du canton de Morcenx, en situation de précarité, viennent à l’épicerie sociale Sans Façon, rue Anatole France, pour récupérer un colis alimentaire. Ils étaient 18 à se présenter lors de la première distribution le 9 avril, ils sont 34 deux mois plus tard. Preuve que le coup de pouce est bienvenu pour une génération heurtée de plein fouet par la crise économique et sociale liée à la Covid-19. Comme Adrien, 18 ans, sans emploi ni études, et vivant chez ses parents : « Une tante a vu sur Internet qu’il y avait cette distribution. Je viens depuis un peu plus d’un mois. Ça dépanne ».


Morgane, 23 ans, raconte une autre histoire, où les coups durs s’enchaînent. Mère d’un petit enfant, elle en attend un second. Elle touche une allocation aux adultes handicapés, gérée par sa tutrice. Son conjoint a perdu son emploi à Mont-de-Marsan fin avril et ne touche pas encore le chômage. « On vit avec 60 € par semaine. Ça part vite. Les colis nous aident pas mal, surtout quand on n'a plus rien dans le frigo », raconte la jeune femme, qui a été aiguillée vers l’épicerie Sans Façon par son beau-frère. Elle apprécie que « le contenu des colis change toutes les semaines ». Au total, le panier alimentaire rassemble une quinzaine de produits de première nécessité, auxquels l’association Sans Façon ajoute des fruits et légumes issus, pour partie, de son jardin potager. 
 

L'épicerie sociale Sans Façon à Morcenx © S. Zambon | Dpt 40

 

Comme les autres bénéficiaires, Morgane s’est inscrite via un formulaire en ligne auprès du Conseil départemental. Celui-ci recense les besoins pour chacun des 31 lieux de distribution dans les Landes et les communique tous les lundis à la Banque Alimentaire qui gère l’approvisionnement.

Majoritairement de Morcenx

Après plus de 10 semaines de distribution, le profil des jeunes en difficulté se précise. « Ce sont principalement des enfants des bénéficiaires de notre épicerie sociale. On ne voit pas de jeune isolé », remarque Véronique Lamothe, accompagnatrice socio-professionnelle et encadrante technique dans l’association. En première ligne face à la précarité, Sans Façon a constaté une hausse de 10 % des inscriptions en 2020 par rapport à 2019. Au total, 230 familles – représentant environ 460 personnes – viennent tous les jeudis acheter des denrées à prix réduit à l‘épicerie.

Très majoritairement, les jeunes venant retirer des colis habitent la commune de Morcenx. « Le manque de mobilité nous pénalise dans la Communauté de communes. Et peut-être aussi que certains, spécialement dans les petits villages, n’osent pas se manifester », analyse Michel Bernard, le vice-président.
 

© S. Zambon | Dpt 40

 

Le dispositif d’aide alimentaire est également l’occasion pour les travailleurs sociaux du Département de repérer les jeunes qui auraient pu passer sous leur radar. Chaque vendredi, Laurent Abadia, référent « Accompagnement pour l’emploi des jeunes (AEJ-XL) » dans le nord des Landes,  se rend à la distribution de Morcenx : « cela nous permet éventuellement d’orienter des jeunes vers un de nos partenaires – Mission Locale, Pôle Emploi, CAF -, ou de leur proposer un accompagnement individualisé dans le cadre de l’action AEJ, en fonction de leurs besoins du moment. Dans tous les cas, l’objectif principal est de créer du lien avec les jeunes ». Lors de leur inscription sur le formulaire en ligne, les 15-30 ans ont la possibilité de solliciter un accompagnement complémentaire (formation, accès aux droits, logement, loisirs…).

Le chiffre

5 721

Au 19 juillet, le nombre de colis d’aide alimentaire distribués aux jeunes en situation de précarité depuis mars 2021. Financé à 50 % par la Région, ce dispositif est piloté par le Département, en coordination avec la Banque alimentaire, le Secours Populaire, des associations caritatives et les CCAS/CIAS.
 

 

Pour aller plus loin

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département

  • Site du département
  • Nouvelles solidarités dans les Landes
  • Marque Landes, Terre des possibles
  • Budget Participatif Citoyen
  • Village Landais Alzheimer
  • Maison Landaise des Personnes Handicapées
  • Médialandes
  • Domaine d'Ognoas
  • Festival International Arte Flamenco
  • Archives départementales
  • Abbaye d'Arthous
  • Musée de Samadet
  • Atlantisud
  • Empreintes landaises