• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

Adapei 40 : le Pôle Habitat montois inauguré

30/06/2022

662 vues

© Laurent Guitou

Les travaux de construction et de restructuration du Pôle Habitat de l’Adapei 40, débutés en 2018, ont été finalisés en 2022 avec la mise en service de l’unité de jour en mars. Un superbe ensemble.

Ce sont les résidents qui en parlent le mieux. Lors de l'inauguration, mardi 28 juin, du Pôle Habitat du 2 800 route du Houga à Mont-de-Marsan, Marie-Christine a dit, au micro, tout le bien qu'elle pensait de son lieu de vie rénové : « je suis arrivée ici le 20 janvier 2020. Et maintenant, j'ai une plus grande chambre, avec une grande douche que j'aime beaucoup. Je fais de la gym sensorielle tous les vendredis, on peut avoir des massages (...) et on a ici une salle télé pour regarder des films comme au cinéma ». Guillaume, lui, vient de s'y installer en février après avoir vécu notamment au foyer de Bascons : « je suis bien, ça me plaît parce que c'est neuf ». 

Il y a là aussi, une grande piscine devant la belle salle de restaurant, au centre des hébergements aux noms gascons : Oueyte, Cantayres, Pesquit, Capet, Gabardan... 

© Laurent Guitou

Des hébergements respectueux de l'intimité de chacun

En ouverture, Christine Girardier, présidente de l'Adapei 40, a tenu à rappeler que c'est Henri Emmanuelli qui avait validé ce « magnifique projet » il y a 10 ans, avec toute l'équipe de l'époque. Aujourd'hui, la restructuration permet « d'accueillir dignement nos résidents, leur offrir un hébergement respectueux de leur intimité, de leur vie privée ». 

« Que de changements quand il y a à peine quelques mois, les résidents avaient encore deux salles d'eau et WC pour 22 personnes ! », s'est réjoui Pierre-Matthieu Kahn, directeur de l'Adapei 40 qui a aussi applaudi « le savoir-faire des équipes des Jardins de Nonères et les ouvriers de l'Esat du conte pour tout ce qui est végétalisation et menuiserie » dans ces lieux qui, par le passé, ont pris le nom des Hirondelles puis Marcadé, avant de devenir aujourd'hui Pôle Habitat.

D'un coût total de 16,6 millions d'euros, l'opération d'envergure portée par XLHabitat, a permis la relocalisation et l’augmentation de capacité du foyer Saint-Amand de Bascons, à 35 places (+ 30 %), l’extension de capacité du foyer de vie à 50 places (+ 19%), soit 16 places supplémentaires. Le site peut aujourd'hui accueillir jusqu'à 175 personnes, en comptant l'accueil de jour.
 

Visite des hébergements © Laurent Guitou

Une structure ouverte sur la ville

« Parmi les salles d'activités et les 110 chambres, les 6 appartements/studios permettent de travailler ce passage du foyer d'hébergement vers des logements autonomes (…) L'objectif partagé ici est de relever le défi d'un lieu de vie accessible, qui ouvre le champ des possibles », a poursuivi M. Kahn.

La structure se veut aussi ouverte vers l'extérieur avec un restaurant accessible au public, tout comme les salles de sport pour les associations, sans oublier l'aire de covoiturage sur le parking. Il y a récemment eu une compétition d'escalade ici. « J'habite à 800 mètres, j'ai connu la kermesse des Hirondelles, c'est incroyable de voir comment ce lieu a changé ! », s'est félicité le maire de Mont-de-Marsan, Charles Dayot, rendant hommage à l'action du Département des Landes en la matière : « je mesure cette chance-là. Avec les autres projets en cours, nous nous inscrivons pleinement dans la politique qui est menée ». 

« On peut parfois douter des promesses, des engagements, ce n'est pas la marque de fabrique de ce Département. Henri Emmanuelli s'était engagé, il avait à cœur que les plus vulnérables d'entre nous soient bien accueillis et puissent avoir toute leur place », a renchéri Xavier Fortinon, saluant la présence de Francis Lacoste, ex-directeur de la Solidarité et « une des chevilles ouvrières de la réalisation de ce projet ». 
 

Le gymnase est doté d'un mur d'escalade © Laurent Guitou

 

Pour le président du Conseil départemental, « on ne peut pas se bercer de mots, parler d'inclusion et dire que c'est toujours ailleurs qu'il faut le faire. L'inclusion, c'est notre travail et notre quotidien à tous afin que les personnes en situation de handicap soient intégrées dans notre société en tant que citoyens. Toutes les graines que l'on plante aujourd'hui porteront des fruits qui bénéficieront à l'inclusion et à l'acceptabilité » de ces personnes. 

La journée s'est poursuivie par une jolie fête animée par les résidents, entre twirling-bâton avec le club de Saint-Sever, danse tahitienne costumée et session musicale, en partenariat avec le caféMusic’.

© Laurent Guitou

Pour aller plus loin

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département

  • Site du département
  • Nouvelles solidarités dans les Landes
  • Marque Landes, Terre des possibles
  • Budget Participatif Citoyen
  • Les Landes au menu
  • Village Landais Alzheimer
  • Maison Landaise des Personnes Handicapées
  • Médialandes
  • Domaine d'Ognoas
  • Festival International Arte Flamenco
  • Archives départementales
  • Abbaye d'Arthous
  • Musée de Samadet
  • Atlantisud
  • Empreintes landaises