• Imprimer
  • Partager
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

Rendre les métiers de l'accompagnement plus attractifs : point d'étape

07/05/2024

522 vues

Catégorie(s) de la page :

La première bougie de la feuille de route a été soufflée à Pontonx
La première bougie de la feuille de route a été soufflée à Pontonx  © J. D.

Un an après le lancement avec ses partenaires d'un plan d'actions sur l'emploi dans le secteur médico-social, le Département faisait un premier bilan de sa feuille de route à Pontonx ce 3 mai.

Devant les professionnels, membres associatifs, élus et institutionnels réunis au cinéma de Pontonx-sur-l'Adour, Paul Carrère, vice-président du Conseil départemental à l’autonomie-personnes âgées, a, en préambule, mis l'accent sur cette « volonté collective innovante de se serrer les coudes et travailler ensemble sur les difficultés liées à l'attractivité de ces métiers. » L'objectif de l'après-midi était que les partenaires puissent s'exprimer, expliquer comment la feuille de route se déploie, et aussi évoquer les difficultés et les pistes d'amélioration.

Lors de la première table ronde « Mieux former et recruter les futurs et nouveaux professionnels », il a notamment été question de la toute nouvelle formation d'agent en gérontologie de l'Agheil (Acteurs de la gérontologie et du handicap - établissements et institutions landaises) en alternance entre la MFR de Pontonx et les Ehpad landais partenaires, aussi de Prep'Emploi Aide à domicile avec la MFR Landes Chalosse ou de l'Action de formation préalable au recrutement (AFPR) Aide à domicile avec le Greta. A chaque fois, le point fort est d'allier pratique et théorie pour un enseignement complet, afin de coller au plus près des besoins de chacun, dans des formations cofinancées par diverses institutions (Département, Région, France Travail, etc.).

 

Lors de la table ronde « Mieux former et recruter les futurs et nouveaux professionnels » © J. D.

Au cours de la deuxième table ronde « Fidéliser les professionnels en sécurisant durablement leur parcours », la qualité de vie et des conditions de travail (QVCT) était au centre des enjeux avec la présentation du projet Qena Landes par l'Université de Bordeaux. Sur 16 Ehpad et 24 structures du domicile, plus de 1 595 personnes ont répondu à l'enquête. Ce qui en ressort est l'insatisfaction concernant la rémunération, la charge physique des professionnels de terrain, le manque de communication et d'échanges entre professionnels, le rythme de travail dans les Ehpad, ou la question des déplacements chronophages et mal indemnisés, des plannings instables avec une large amplitude horaire au niveau du domicile. Parmi les points positifs : ce sont des métiers qui bénéficient de beaucoup d'autonomie au quotidien, des métiers de contact avec des liens affectifs, une vraie richesse humaine, et une utilité sociale qui produit un fort attachement des professionnels à leurs structures.

Des ateliers pour les dirigeants aussi

« Ces résultats viennent valider le ressenti du terrain, a souligné Christophe Deyris, du CIAS Cœur Haute Lande, et on peut communiquer en interne sur certains éléments pouvant apporter une action rapide et concrète. » De quoi, par cette démarche scientifique rigoureuse, « donner une vision globale qui peut orienter l'action et la politique publiques », a fait valoir Matthieu Sibé, de l'équipe de recherche.

Sur l'axe 3 « Innover dans le management et les organisations de travail », Franck Blanchon, directeur du Centre départemental de l'enfance et de la famille, a salué la mise en place d'ateliers « Cadre dirigeant » qui ont réuni une quarantaine de personnes fin novembre à Tartas et Morcenx-la-Nouvelle pour sensibiliser ces professionnels à ces enjeux : « Ces ateliers ont été très dynamiques et très enrichissants, les cadres de direction ont besoin eux aussi d'espaces de réflexion et d'analyse de leurs pratiques avec leurs pairs pour penser les évolutions à conduire en termes de management. On vient de mettre en place pour les personnels d'encadrement des sessions d'analyse des postures managériales, dans un travail d'intelligence collective. »

 

C'est dans la dynamique territoriale que les intervenants veulent « changer l'image des métiers de l'accompagnement et les valoriser » © J. D.

« Changer l'image des métiers de l'accompagnement et les valoriser » (Axe 4 de la feuille de route) passe aussi notamment par la dynamique territoriale, selon Sandrine Lassoureille, chargée de développement social au Centre de gestion des Landes.

Vers un Institut fédératif du travail social des Landes

Les communautés AMA (attractivité des métiers de l'accompagnement) ont donc été créées, dans 9 territoires identifiés avec 180 établissements. Pour Pierre-Mathieu Kahn de l'Adapei qui a salué « ces démarches de co-construction participative », « on se découvre, on avance sur l'échange de bonnes pratiques pour gagner en efficience et efficacité ». « Dans nos structures, on est très isolés même si plein de choses existent comme l'Agheil ou des partenariats par appel à projet, a assuré Marion Sainquantin de l'Ehpad de Geaune. Dans la communauté AMA Chalosse-Tursan, je connais grand nombre de partenaires, on se croise beaucoup et c'est intéressant de prendre du temps pour réfléchir ensemble, partager nos problématiques du quotidien, pourquoi pas mutualiser certaines expériences. »

Création d'un Institut fédératif du travail social (IFTS) des Landes, expérimentation « Mobilité Aides à domicile », engagement bénévole des jeunes via le Pack XL, promotion du métier d'assistant maternel, enjeux financiers, temps longs sur ces questions... Beaucoup d'autres points ont été abordés durant ce riche après-midi d'échanges. En conclusion, Paul Carrère a remercié tous les intervenants, jugeant « important d'avoir ainsi soufflé la première bougie » de la feuille de route de l'attractivité des métiers de l'accompagnement.

Il y a déjà des choses amorcées, des appels à projet, des initiatives différemment portées en fonction des opportunités, d'autres en gestation avancée ou au plus long court. A nous tous de travailler step by step, un an après l'autre, pour continuer à porter ce beau dossier ensemble ! Rendez-vous dans un an !

Citation de Paul Carrère (Vice-président du Conseil départemental à l'autonomie et aux personnes âgées)

Pour aller plus loin

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département