• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

Saluer et soutenir l’engagement des pompiers landais

02/02/2023

874 vues

© Thibault Toulemonde

Samedi 28 janvier, la cérémonie des vœux du SDIS 40 a été l’occasion de faire le bilan d’une année 2022 très intense et d’envisager des solutions face à la hausse continue du nombre d’interventions.

Rendre hommage aux hommes et à leur investissement avant de dresser un bilan et de tracer des perspectives : la cérémonie des vœux du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS 40) n’a pas dérogé à la règle avec la promotion au grade supérieur de 8 sapeurs-pompiers professionnels ou volontaires. Par ailleurs, 28 soldats du feu landais ont reçu la médaille de la Sécurité intérieure pour leur intervention durant l’incendie de Gonfaron (Var) à l’été 2021. « Cette distinction marque toute la considération de la Nation pour votre action », a salué Françoise Tahéri, préfète des Landes. S’adressant aux 16 récipiendaires de la médaille d’honneur des sapeurs-pompiers – 4 d’entre eux ayant été récompensés de l’échelon Grand Or pour 40 ans de service -, Xavier Fortinon, président du Conseil départemental a, quant à lui, exprimé toute son « admiration pour votre engagement sur des durées colossales ». 

La médaille d'honneur des sapeurs-pompiers échelon Grand Or est décernée pour 40 ans de service © C. Chambres | Dpt 40

Un exercice 2022 éprouvant

Une mise à l’honneur d’autant plus légitime que les pompiers landais ont fait face en 2022 à une « activité opérationnelle particulièrement intense », selon les mots du Colonel Éric Duverger, directeur départemental du SDIS 40. On peut, sans exagération, parler de millésime record avec 38 339 interventions en 2022, soit + 12,41 % par rapport à 2021. 

85 % des opérations ont concerné des secours et des soins à la personne. D’où l’extrême importance de la nouvelle convention en cours de signature avec les acteurs locaux du transport sanitaire (ambulanciers privés, Agence régionale de santé, SAMU, etc.) afin de faire baisser la pression opérationnelle. En clair, les pompiers devraient être moins sollicités sur des situations de moindre gravité et pourront mieux se concentrer sur leurs missions de Sécurité civile. 

Les incendies dévastateurs de juillet-août sont restés dans toutes les mémoires. Cet été de fournaise a entraîné pour le SDIS 40 une présence sur le terrain multipliée par deux, ce qui se traduit par une hausse astronomique du temps de mobilisation : 221 251 heures d’intervention en 2022 contre 158 000 en 2021, soit + 40 % ! « Vous pouvez être fier du travail réalisé pour limiter les dégâts », a justement estimé le colonel Duverger. 
 

Dans son discours, le colonel Duverger a rappelé la grande solidarité de la population landaise envers les pompiers lors des incendies de l'été © SDIS 40

 

Alors que les feux ont dévoré 72 000 hectares en France, dont 30 000 dans le massif des Landes de Gascogne, les Landes n’ont eu à déplorer « que » 1 353 hectares brûlés. Surtout, aucune perte humaine, le bilan matériel étant d'une maison et 8 dépendances. Le chef du corps départemental des pompiers s’est réjoui que seulement deux collègues aient été légèrement blessés, même s’il ne faut pas négliger « les traumatismes moins visibles dus à des situations très engageantes ». 
 

Poursuivre les investissements

Pour Marcel Pruet, « les résultats obtenus valident les choix faits antérieurement par l’établissement ». Et le président du conseil d’administration du SDIS 40 d’énumérer « les efforts conséquents de formation, l’évolution des équipements, le renouvellement accéléré des CCF (camions citernes feux de forêt, ndlr), le maillage territorial par des centres d’incendie et de secours et le renforcement des effectifs dans le massif en saison feux de forêt ».

Le maire d’Audignon n’entend pas s’arrêter là, promettant la création d’une quinzaine de postes et le renforcement des CCF en 2023 ainsi que l’évolution de 70 postes sur la période 2019 – 2027. Il a également annoncé la construction en cours de 2 centres de secours à Pissos et à Hagetmau. Des investissements rendus possibles par l’engagement croissant des collectivités : la contribution des communes va augmenter de 5,9 % en 2023 (de 9,9 M€ en 2022 à 10,4 M€) et celle du Département de 6 % (de 22,04 M€ à 23,3 M€). Sans compter le supplément exceptionnel d’1,6 M€ versé par le Conseil départemental suite aux incendies de 2022. 

Le volume d'heures d'interventions des pompiers landais a explosé en 2022 © Laurent Guyou | SDIS 40

 

Xavier Fortinon a assumé à 100 % ce soutien financier, dénonçant les « discours contradictoires » de ceux qui, d’un côté, louent le travail des pompiers et de l’autre, « poussent des cris d’orfraie » lorsqu’il s’agit d’impôt et de mettre la main au porte-monnaie. La suppression de certains revenus fiscaux préoccupe le président du Département, qui a soulevé la question du financement du SDIS et regretté que  « la contribution de l’État à la Sécurité civile ne progresse pas au rythme de vos interventions et de la démographie de notre département ». 

Quand on est attaché à votre rôle et à votre fonction, la meilleure réponse est la continuité dans les moyens humains, matériels et financiers que l’on vous donne.

Citation de Xavier Fortinon, président du Département des Landes

Le Département vigilant sur la stratégie pour la Sécurité civile

Solidaire avec les pompiers landais, l’élu mimizannais n’a pas apprécié que le président Macron ait oublié de les inviter à l’Élysée en octobre lorsqu’il avait reçu les personnels mobilisés contre les feux de l’été. Lors de la visite du chef de l’État à Mont-de-Marsan pour ses vœux aux Armées le 20 janvier dernier, Xavier Fortinon lui a réitéré sa requête d’un pré-positionnement des moyens aériens dans le massif des Landes de Gascogne. 

Le président du Département s’est dit également déçu de la nomination, fin octobre, d’un « maire du sud-est », le Toulonnais Hubert Falco, comme rapporteur de la mission sur la Sécurité civile et les risques majeurs : « j’aimerais que le rapport qui sera remis dans les semaines qui viennent prenne réellement en compte les risques pesant sur notre massif ». Alors que le printemps approche, et avec lui une nouvelle saison des feux, celui qui fut président du SDIS 40 n’a pas masqué son inquiétude face à la lenteur des décisions : « monsieur Falco nous a écrit cette semaine. Tout cela mériterait un peu plus de sérieux et d’engagement ». 

Ancien président du SDIS 40, Xavier Fortinon est très attaché à la mission des sapeurs-pompiers landais © Thibault Toulemonde

 

En réponse, la préfète des Landes s’est gardée de faire des annonces, que ce soit sur le financement du SDIS ou sur le positionnement des canadairs. Elle a soutenu le choix d’Hubert Falco, « un grand élu qui connait merveilleusement bien ces sujets de Sécurité civile », et promis « un rapport bien documenté, bien charpenté, le plus réaliste et opérationnel possible ». 

Tout en souhaitant aux pompiers landais « une année moins active », Xavier Fortinon a tenu à rappeler que « quels que soient les événements, le Département et l’ensemble des Landaises et des landais seront à vos côtés ». 
 

Les effectifs du SDIS 40

304 sapeurs-pompiers professionnels

1 832 sapeurs-pompiers volontaires

76 personnels administratifs et techniques (PAT)

Pour aller plus loin

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département