• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

Tarnos : Le centre de loisirs Pierrette Fontenas inauguré

18/10/2022

305 vues

Catégorie(s) de la page :

© Julie Ducourau

Situé entre les écoles Lasplacettes et Concaret, le nouveau lieu, cofinancé par l'État, le Département et la commune, porte le nom de l'ancienne maire et première femme conseillère départementale.

Les portes sont ouvertes aux enfants depuis le 21 septembre, et le baby-foot a vite trouvé ses adeptes. « Les locaux que nous avions avant, au bout d'une impasse, était devenus vétustes. Ici, tout est regroupé avec des portails communiquant avec les écoles, on s'y sent vraiment bien », assure Isabelle Chaise, directrice de l'association pour le centre de loisirs de Tarnos. 

Une centaine d'enfants peuvent y être accueillis pendant les vacances, et jusqu'à 150 les mercredis. « C'est une nouvelle fenêtre qui s'ouvre pour l'épanouissement des plus jeunes », a salué le maire, Jean-Marc Lespade, lors de l'inauguration officielle le 15 octobre, devant sa prédécesseuse Pierrette Fontenas qui occupa la fonction de 1991 à 2004. 

© Julie Ducourau

Une militante des droits de l'enfant et de la justice sociale

« Ce nom ne doit rien au hasard. Pierrette s'est engagée dans l'action municipale dès ses 32 ans. Elle a été élue première femme au Conseil général dans le canton de Saint-Martin-de-Seignanx en 1988, première femme maire de Tarnos en 1991 (succédant à André Maye, ndlr) puis première femme à la présidence de la Communauté de communes en 1993. Elle aura tant milité pour les droits de l'enfant », a-t-il témoigné, évoquant aussi le rôle de cette ex-présidente de l'association pour le centre de loisirs, dans la création de la première crèche et de l'école municipale de musique. « Son engagement fut si fort qu'elle fut promue dans l'Ordre national du mérite sur recommandation d'Henri Emmanuelli », a-t-il poursuivi.

Avant tout, Pierrette, c'est une militante des valeurs de justice sociale et de lutte contre les inégalités. Pour elle, être élue, ce n'était qu'un passage ; au quotidien, elle continue le combat et elle sera d'ailleurs dans la rue mardi (pour la journée de mobilisation interprofessionnelle, ndlr). Elle n'a jamais renoncé à ses convictions et les a toujours traduites dans les faits, dans l'action municipale ou départementale, dans une fidélité et une loyauté que je voulais remercier ici.

Citation de Xavier Fortinon, président du Conseil départemental

Émue, l'ancienne édile communiste a, à son tour, remercié l'ensemble du Conseil municipal pour sa décision qui lui « va droit au cœur », elle qui rêvait d'être enseignante, plus jeune. « As-tu mérité d'avoir ton nom sur cette école ?, s'est-elle interrogée lors de son discours, regardant « d'autres bâtiments de la ville dont les noms rappellent parfois des conditions beaucoup plus difficiles ». Après un hommage au service public et une pensée pour sa famille et tous les anciens élus « parce qu'on ne fait jamais rien tout seul », elle a conclu en lançant « à tous, le défi des jours heureux ! » 

Pierrette Fontenas © Julie Ducourau

Cofinancement par un contrat de relance et de transition écologique

Les petits Tarnosiens ont donc désormais un nouveau centre de loisirs sur 580 m² dans une construction en matériaux durables. Pour ce projet à 1,367 million d'euros, l'État a apporté une dotation de plus de 446 000 €, la Caf des Landes a participé à hauteur de 249 000 €, le Département pour 200 000 €. Au final, « la commune ne supporte plus que 34,5 % du coût total, soit 471 000 € », a rappelé Jean-Marc Lespade. 

C'est dans le cadre du Contrat de relance et de transition écologique (CRTE) avec l'État que le Département a pu cofinancer la création de ce centre. « Nous avons considéré que c'était un projet structurant au titre du CRTE. C'est tout l'intérêt des plans de relance d'aller sur des choses où nous n'avons pas l'habitude d'aller. L'accueil des plus jeunes est indispensable si on veut lutter contre les freins à l'emploi. Souvent, dans des familles monoparentales, des personnes ne travaillent pas parce qu'elles ne peuvent pas faire garder leurs enfants », a fait valoir Xavier Fortinon.

Une aide départementale aux familles

Le Département apporte une aide aux familles dont les enfants fréquentent les accueils de loisirs pendant les vacances scolaires et les mercredis : une aide forfaitaire (0,93 € par enfant et par journée réalisée), répartie par les organismes gestionnaires et modulée selon le revenu des familles. 

En 2021, le Département a aidé 74 accueils de loisirs sans hébergement, dont 38 fédérés par les Francas. Le nombre de journées réalisées en 2021 est de 273 754 (237 131 en 2020) pour une dépense de 254 591 € (220 532 € en 2019). Concernant la commune de Tarnos, cela représente près de 13 000 journées aidées par an, et un financement de près de 12 000 €. 

Pour aller plus loin

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département