• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

Budget 2022 : l'attractivité en maître-mot

01/04/2022

422 vues

© S. Zambon | Dpt 40

Au deuxième jour des débats budgétaires de l'Assemblée départementale vendredi 1er avril, les élus ont mis l'accent sur les moyens dédiés à l'attractivité du territoire.

La matinée a démarré par un rappel, par le vice-président Olivier Martinez, de la validation, cet hiver, du projet de plan de financement du Grand Projet du Sud-Ouest (GPSO) pour les futures lignes ferroviaires à grand vitesse, Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, qui doivent assurer le désenclavement de l'est du Département. 

Concernant la mobilité et les infrastructures auxquels sont consacrés 37,5 millions d'euros cette année, l'entretien des routes et ouvrages d'art constitue toujours une priorité pour le Département (27,4 M€) qui va en 2022, entre autres, mener des travaux sur le vieux pont de Dax, ceux de Pontonx, Saubusse ou Sorde-l'Abbaye. Nouveauté autour des modes de déplacement, une réflexion pour un schéma départemental de covoiturage va s'engager avec les intercommunalités, en lien avec les dessertes cyclables, l'implantation de bornes de recharge électrique et les réseaux de transports en commun existants. 

Travaux sur la 2x2 voies à Campagne © S. Zambon | Dpt 40

Département industriel et réseau numérique

Facteur d'attractivité s'il en est à l'heure du télétravail, le réseau numérique poursuit son déploiement dans les Landes, malgré un décalage à 2023 de l'objectif 100 % des Landais fibrés, du fait de la crise sanitaire et de difficultés d'approvisionnement en matériaux pour ce chantier colossal. 

Concernant les entreprises et l'attractivité territoriale (5,1 M€), Cyril Gayssot, l'élu référent, s'est félicité des dispositifs départementaux d'aide et de la dynamique dans l'accompagnement, qui ont permis notamment à Materr'Up de lancer son usine de béton bas carbone à Atlantisud, et à Antarctic Foods Aquitaine (Ychoux) de « retrouver le chemin de la croissance ». « Grâce à notre écosystème, nous sommes le 2e département de Nouvelle Aquitaine à avoir la plus forte dimension industrielle avec 20,6 % de nos emplois (17 % en moyenne régionale) », a-t-il ajouté, relevant également « le très bon fonctionnement des syndicats mixtes pour concentrer les efforts dans un territoire et accompagner le développement des entreprises ».

L'usine Latécoère à Liposthey © S. Zambon | Dpt 40

Soutenir le tourisme et le thermalisme

Sur le volet touristique (4,1 M€), la mue du Comité départemental de tourisme en Landes Attractivité va de pair avec un renforcement des moyens pour soutenir et animer le développement local, sans oublier la poursuite de l'opération Landissimes thermales (25 000 €). Il s'agit de « mettre le focus sur la filière thermale qui est dans un redémarrage progressif », a précisé M. Gayssot.

Côté collèges, les marqueurs départementaux ont été mis en avant, de l'opération « un collégien, un ordinateur portable », à la gratuité des transports scolaires, la valorisation de la restauration scolaire et les rénovations d'établissements. Et c'est sur l'enseignement supérieur que les élus ont aussi mis l'accent : « il faut accroître nos relations avec les universités des grandes villes qui cherchent des partenariats pour s'installer et développer de nouvelles formations sur notre territoire. Notre attractivité sera d'autant plus forte qu'on pourra accueillir et garder des jeunes, c'est un véritable enjeu », a insisté Xavier Fortinon, le président du Conseil départemental.

Étudiants en Licence professionnelle Industries agroalimentaires à l'IUT de Mont-de-Marsan © S. Zambon | Dpt 40

Culture à la landaise et nouveau BPC

Ambition également sur la culture, avec « en marque de fabrique départementale : la solidarité territoriale et le soutien à la filière et ses acteurs pour favoriser les projets », selon les mots de Rachel Durquéty, vice-présidente, le tout en promouvant la culture gasconne pour conserver l'identité landaise. Un Pôle Arts plastiques est, par ailleurs, en projet à Labenne et le Pôle Images en construction à Dax, pour abriter le Bureau d'accueil des tournages (BAT40) et l'association Du cinéma plein mon cartable qui contribuent à valoriser l'image des Landes au cinéma et à la télévision.

Après avoir validé un troisième Budget participatif citoyen (1,5 M€) pour de futurs projets de Landaises et Landais aux quatre coins du Département, et au terme de deux jours de débats, il était temps, pour les élus, de passer au vote global du Budget primitif 2022, doté de 562 M€ avec un investissement de 125 M€.

Le festival Rue des étoiles à Biscarrosse © S. Zambon | Dpt 40

Répondre aux défis devant nous

Jean-Marc Lespade (PCF) a salué « un budget conforme aux orientations budgétaires avec des moyens très conséquents consacrés aux plus fragiles » et « de l'ambition dans l'éducation, le sport et la culture ».

Tout en assurant que « tout n'est pas critiquable dans le budget » avec « des actions bien menées », Julien Dubois et ses trois collègues de l'opposition ont, eux, voté contre, disant notamment souhaiter plus d'investissements sur les voiries (« une attente très forte de nos concitoyens ») et les pistes cyclables.

Pour le groupe socialiste majoritaire, Monique Lubin a estimé que les élus de droite et du centre avaient « épluché le budget pour trouver des raisons de nous titiller qui relèvent de l'épaisseur du trait » : « en ce début de mandat, nous avançons sur des choses très significatives (solidarité, éducation, culture, agriculture, etc.) et vous nous évaluez sur des choses pas à la hauteur des enjeux ! ».

Jean-Marc Lespade © S. Zambon | Dpt 40

 

En conclusion, Xavier Fortinon a souligné : « ce budget témoigne de plusieurs objectifs, la gestion du quotidien, parfois de l'urgence (crise sanitaire, Ukraine, intempéries...) et l'inscription des politiques sur le long terme pour répondre aux défis devant nous (vieillissement, logement, etc.). Le Département sera toujours en soutien de ceux qui en ont besoin, collectivités ou habitants. Sans intervention des collectivités locales, c'est le marché qui va écraser tous ceux qui, demain, ne seront pas en capacité de se loger, et générer plus d'exclus ».

 

Pour aller plus loin

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département