• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

BPC40 : À Roquefort, un cross park pour s’initier aux sports de plein air

11/09/2023

790 vues

© S. Zambon | Dpt 40

Lauréate de la première édition du Budget Participatif Citoyen des Landes en 2019, l’association RSSN a fait preuve de ténacité pour concrétiser son projet de parc de loisirs multisports.

Le magnifique parcours du cross park de Roquefort est long, semé d’embûches insoupçonnées et, à travers ses différents ateliers, exige des qualités à priori contradictoires d’endurance et d’explosivité, de force et de technique. Il est à l’image de la course d’obstacles qu’ont dû affronter les frères Cyril et David Cabanac et leurs amis du club Roquefort Sarbazan Sports Nature (RSSN) pour mener à bien leur idée de parc de loisirs multisports.

Le 10 décembre 2019, RSSN était lauréat du premier Budget Participatif Citoyen des Landes (BPC40) avec un total record de 2 640 voix, performance qui n’a même jamais été approchée lors des deux éditions suivantes. Ce triomphe reflétait bien les vertus d’un projet qui visait à offrir aux jeunes du coin un outil pour pratiquer les sports de plein air. « L’idée était d’éduquer les enfants aux bienfaits du sport santé comme le VTT, le trail et leurs dérivés, duathlon, bike & run, course d’orientation… », explique Cyril Cabanac, membre de la direction collégiale de l’association.

Le tracé est adapté à la course comme au VTT avec de nombreux ateliers pour découvrir d'autres activités de plein air © S. Zambon | Dpt 40

Convention tripartite

Mais que pour cette idée fédératrice devienne réalité, la patience fut de mise. Première étape : trouver le terrain adéquat. Les porteurs du projet lorgnaient sur une friche industrielle de l’ancienne papeterie de Roquefort, située en face de la base de canoë. Pour obtenir l’aval de la Commune, propriétaire, il fallut attendre les élections municipales de mars 2020. La nouvelle majorité, dirigée par François Hubert, s’est montrée réceptive et a pris en charge les travaux de gros œuvre. Une convention tripartite a donc été signée en novembre 2021 entre le Département, la Mairie de Roquefort et l’association pour définir la répartition de la subvention départementale de 100 000 € gagnée grâce à la victoire au BPC40 en 2019 : 61 000 € pour RSSN et 39 000 € pour la Commune.

Un marathon administratif

Le maquis administratif s’est avéré au moins aussi dense que la végétation envahissant le futur cross park. « Les démarches ont été très longues et ont été ralenties par la pandémie de Covid-19 » souffle Cyril Cabanac qui énumère les sondages de sol, les études d’incidence environnementale, les taxes de défrichement et les demandes de permis de construire. C’est là l’une des vertus du Budget participatif citoyen : faire toucher du doigt aux porteurs de projet combien peut être long le chemin entre l’émergence d’une idée et sa réalisation. 

Les premiers travaux n’ont eu lieu qu’au bout de 2 ans, avec les 500 mètres de clôture en juin 2022 puis les fondations des bâtiments d’accueil en octobre. Ces retards ont eu toutefois un effet positif, selon l’un des directeurs de RSSN : « cela nous a laissé le temps de peaufiner le projet, s’adapter à la topographie du terrain et bien penser le parcours et ses activités ».

David Cabanac guide une jeune vététiste sur un module d'équilibre © S. Zambon | Dpt 40

Matériaux de récupération et système D

Les jumeaux Cabanac ne sont pas restés inactifs et, aidés de quelques autres adhérents, ils ont nettoyé la forêt, abandonnée depuis 40 ans et malmenée par les tempêtes de 1999 et 2009 : « nous avons sorti des dizaines et des dizaines de mètres cube de bois et arraché des kilomètres de ronces qui couvraient tout le sol ». Peintres en bâtiment, les deux frères se sont chargés du second œuvre des bâtiments d’accueil, du tracé du parcours, de la construction des modules sportifs (ateliers d’équilibre ou de slalom, petites bosses, pierriers, stands de tir, mini-golf…) et de la signalétique. « Tous ces travaux ont été faits avec une grande majorité de matériaux de récupération et beaucoup de système D », souligne Cyril Cabanac, heureux du rendu final : « par rapport à notre idée de départ, je trouve que le projet a pris de l’envergure que ce soit dans l’esthétique de l’accueil, le plan du parcours, la mise en place des sections ou la signalétique ».

Le cross park a été inauguré le 2 juin. Tout au long de l’été, 5 journées portes ouvertes ont attiré une quarantaine de jeunes de 7 à 14 ans. Les retours sont positifs car le parcours est adapté à tous les niveaux de pratique avec sa piste principale d’un kilomètre sans difficulté et ses sentiers plus techniques. Même si Cyril Cabanac reconnaît que « ce parcours est une base solide pour relancer la section VTT du club parce qu’il attire beaucoup de jeunes », les initiateurs du projet ne dévient pas de leur philosophie initiale et se contenteront d’ouvrir leur bel outil seulement le mercredi : « nous ne sommes pas axés sur la compétition, nous sommes dans un objectif d’éveil et de découverte du sport nature. On veut une offre simple, sans contrainte pour les enfants et leurs parents ».
 

Pour en savoir plus sur le Budget Participatif Citoyen des Landes.

 

La signalétique a été imaginée et fabriquée par Cyril et David Cabanac © S. Zambon | Dpt 40

Pour aller plus loin

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département