• Imprimer
  • Ajouter à mes favoris

    Attention !

    Cette fonctionnalité n'est disponible qu'aux utilisateurs disposant d'un compte personnel.

    Veuillez vous connecter ou créer un nouveau compte

  • Proposer une actualité
  • Mes thématiques

Insertion : la plateforme mobilité départementale inaugurée

29/09/2023

667 vues

© Thibault Toulemonde

Le 26 septembre au siège de l'association Landes insertion mobilité (LIM) à Pontonx-sur-l'Adour, a aussi été lancé le site internet eva-landes.fr, le guichet numérique de la mobilité solidaire.

Tout a démarré en 2020 par la création à Pontonx d'un garage social et solidaire, l'Atelier Chantier Insertion, par LIM (Landes insertion mobilité), une association initiée par deux structures d'insertion par l'activité économique, l'Arbre à Pain à Tartas et Défis Services à Dax. Prestations de mécanique, vente de véhicules reçus en dons et remis en état, location solidaire... 

Aujourd'hui, huit à dix prescriptions par jour sont reçues des services sociaux landais afin d'aider des personnes en précarité privées d'autonomie à se réinsérer professionnellement. Ici, huit salariés en insertion travaillent au garage, un chiffre qui peut monter à 12. « Cela évolue car régulièrement certains d'entre eux trouvent du travail dans la mécanique ou dans des garages classiques », relève Paul Tato, le responsable d'atelier, alors que d'autres garages solidaires sont à l'étude à Pontenx-les-Forges et Peyrehorade.

Visite du garage social et solidaire de Pontonx lors de l'inauguration de la plateforme mobilité mardi 26 septembre © J. Ducourau

Financé à 50/50 par l'État et le Département

Forte de cette expérience, LIM a été sollicitée par l'Etat pour répondre à une action phare de la convention de lutte contre la pauvreté et d'accès à l'emploi des Landes : l'installation d'une plateforme mobilité départementale pour « répondre aux besoins des 14 EPCI non couverts par l'association Solutions Mobilités basée à Tarnos qui s'occupait déjà de Macs, du Seignanx, des Pays d'Orthe et Arrigans et du Grand Dax », a rappelé Dany Dinclaux, présidente de LIM.

Cette plateforme, effective depuis un an, a été officiellement inaugurée mardi 26 septembre. Il y a là un nouveau bâtiment cofinancé par l'Etat et le Département pour accueillir les équipes, avec espace repas utilisable aussi par les travailleurs du garage solidaire en face. Alors que nationalement « 28 % de gens en situation de précarité renoncent à un emploi ou une formation pour raison de mobilité », « investir dans le social » en mobilisant « l'argent des impôts de tous les Français pour rendre possible cette plateforme » prend tout son sens, a salué la préfète des Landes, Françoise Tahéri.

Jeudi 28 septembre, dans le quartier de la Moustey, à Saint-Pierre-du-Mont, un mécanicien de la plateforme LIM enseigne des rudiments de mécanique à des personnes en insertion lors d'un atelier mobilité © Thibault Toulemonde

L'insertion par l'économie et l'insertion tout court ne sont pas un mince défi. Une personne en difficulté subit souvent plusieurs freins pour accéder à un emploi. Il ne suffit pas de décréter qu'on va lui demander de réaliser 15 à 20 heures d'activité obligatoires à 7 € de l'heure pour l'amener à l'emploi, tel que le propose la loi en cours d'examen. Il faut trouver les moyens de lever ces freins et c'est ce qui est fait ici pour la mobilité.

Citation de Xavier Fortinon, président du Conseil départemental des Landes

Déjà 420 accompagnements individuels ont été effectués par la nouvelle structure afin de faciliter la mobilité de ces personnes orientées par les travailleurs sociaux (services départementaux, Pôle Emploi, Missions locales, Cap Emploi, etc.). 

Quatre conseillères en mobilité maillent le territoire

Quatre conseillères en mobilité se répartissent le territoire : Émilie pour les zones Mont-de-Marsan, Aire-sur-l'Adour et Hagetmau, Audrey de Castets à Sanguinet en passant par Labouheyre et Sabres, Léa sur Mont-de-Marsan secteur Nord avec Gabarret et Roquefort, et Élise de Morcenx à Amou. « On propose des rendez-vous individuels et des ateliers collectifs. On peut mettre en place des aides financières pour passer son permis, du micro-crédit et des plans de financement pour l'achat ou la réparation d'une voiture. On peut aussi accompagner les personnes sur l'utilisation des transports en commun ou le covoiturage. Bref, trouver toutes les solutions de mobilité pour les aider à lever les freins à l'emploi, en allant au plus près des besoins », détaillent-elles.

Béatrice Darget, directrice de LIM, entourée des conseillères en mobilité © J. Ducourau

Des ateliers de mécanique

Des ateliers mobilité avec mécanicien sont aussi régulièrement organisés pour apprendre le B.A.BA de la mécanique, comme ce 28 septembre au quartier de la Moustey sur le Marsan Agglo où des personnes en insertion ont pu se former au contrôle des niveaux, au changement de pneus et autres petites réparations simples à faire chez soi. 

Parallèlement, un guichet numérique de la mobilité solidaire, baptisé eva-landes.fr pour Ensemble Vers l'Autonomie, a été lancé ce 26 septembre. De quoi recenser en quelques clics toutes les plateformes d'accompagnement, garages, loueurs (voitures, vélo, scooters...) ou transports solidaires, et autres auto-écoles sociales. Pour des tarifs abordables dédiés aux personnes les plus en difficulté.
 

Pour aller plus loin

Je reste informé

Inscription à notre newsletter

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département...

Inscription à la newsletter

Inscription aux alertes SMS

Pour rester informé sur l'actualité et les événements dans le département.

Inscription aux alertes sms

Restez connecté sur nos réseaux sociaux

Les sites du département